dsc07654.JPGgareaccess.jpggareaccess2.jpg

Pétition : Pour une nouvelle gare accessible à Orléans

Lire le communiqué sur la manifestation du 17 Novembre 2007
sous le texte de la pétition

« Je porte à votre connaissance cette pétition à laquelle je souscris pleinement,
j’y souscris aussi bien en tant qu’élu responsable de l’intérêt général et comptable de l’utilisation des deniers publics,
qu’en tant que militant associatif engagé depuis 30 ans dans ce combat pour l’accès à une totale citoyenneté des personnes en situation de handicap!
Il est usant et épuisant d’être obligé de mener ces combats, pour quoi?
Seulement et uniquement pour faire respecter la loi!!!
Alors, je vous y invite, signez! Signez cette pétition pour qu’ici et dans d’autres lieux,cela ne se puisse plus!!! »

Michel Brard Conseiller Municipal

cliquez sur le bouton ! Pour une nouvelle gare accessible à Orléans

Pétition : Pour une nouvelle gare accessible à Orléans.

Nous, citoyens concernés, personnes handicapées et associations représentatives, réitérons notre demande de l’application des normes d’accessibilité pour l’ensemble des aménagements de la nouvelle gare d’ORLEANS, et vous invitons à signer cette pétition que nous remettrons aux responsables du projet gare : « Ville d’Orléans, Agglomération, Département du Loiret, Région Centre val de Loire, SNCF, RFF et Préfet du Centre ». Sous différents prétextes que nous jugeons tous irrecevables : d’une part, que les deux quais centraux ne figureraient pas dans le périmètre du chantier de reconstruction de la gare, d’autre part qu’il y aurait à la fois « d’autres priorités et pas d’argent », ceux-ci ne feront l’objet d’aucuns travaux de mise en accessibilité. Or, ces quais représentent quatre voies sur les six de la nouvelle gare et les futurs usagers à mobilité réduite doivent pouvoir bénéficier d’un vrai service de transport accessible, selon les termes de la loi du 11 février 2005.Devant de tels faits, nous nous interrogeons : à quoi peut bien servir une loi si un simple trait de crayon sur un plan de chantier peut en écarter les principaux aménagements nécessaires à l’accès des personnes en situation de handicap ?Enfin, quel que soit « le motif » avancé, nous considérons que, comme son nom l’indique, la NOUVELLE GARE, est « un nouvel équipement, dédié à l’accueil et aux transports des usagers du train, et donc qu’à ce titre d’équipement neuf, il doit impérativement répondre et ce, dans son intégralité, aux normes d’accessibilité contenues dans les textes réglementaires en vigueur depuis la loi du 11 février 2005.Nous en appelons au bons sens, à l’intérêt général, à une bonne gestion du présent qui préserve l’avenir et ses évolutions techniques, en effet, comment un tel investissement pourrait t’il aboutir à un dispositif qui ne serait pas dès aujourd’hui, un modèle du déplacement moderne, accessible à tous ? !Nous demandons le droit, et espérons qu’ici et ailleurs notre pays comble son retard dans le domaine de l’accessibilité et ne reste pas le dernier wagon d’un train lancé vers le progrès !

Signatures des associations.
Association des Paralysés de France, « Loiret »,
Collectif Handicap Visuel,
Association des familles de traumatisés crâniens,
Association des Enfants polyhandicapés (ASSEPH)
A.p.a.d.v.o.r,
Voir Ensemble,
Travailleurs handicapés de l’E.S.A.T. Rodin.
2S.A.I PEP 45

Communiqué :
Associations Signataires.
Association des Paralysés de France,  Délégation du  Loiret »,
Collectif Handicap Visuel,
Association des familles de traumatisés crâniens,
Association des Enfants polyhandicapés (ASSEPH)
A.p.a.d.v.o.r,
Voir Ensemble,
Travailleurs handicapés de l’E.S.A.T. Rodin.
2SAI PEP45 du Loiret

Orléans, le 09 novembre 2007

Objet : Manifestation du 17 novembre 2007.

Les associations sus nommées organiseront une manifestation sur la voie publique, le samedi 17 novembre 2007 à 14 heures 30, Place du Martroi vers la gare d’Orléans.
Celle-ci aura pour simple but de demander l’application de la loi du 11 février 2005-102, sur l’accessibilité et l’aménagement de la gare d’Orléans,pour les personnes en situation de handicap.
Depuis un an et demi, cette demande a été renouvelée plusieurs fois auprès des autorités compétentes sans aucun résultat.Nous ne pouvons pas admettre que la loi puisse être ainsi contournée et nous en ferons état auprès de nos concitoyens.
Une pétition a été ouverte pour associer le plus grand nombre de personnes à notre démarche.
En voici le texte : Pétition : Pour une nouvelle gare accessible à Orléans. Nous, citoyens concernés, personnes handicapées et associations représentatives, réitérons notre demande de l’application des normes d’accessibilité pour l’ensemble des aménagements de la nouvelle gare d’ORLEANS, et vous invitons à signer cette pétition que nous remettrons aux responsables du projet gare : « Ville d’Orléans, Agglomération, Département du Loiret, Région Centre val de Loire, SNCF, RFF et Préfet du Centre ».
Sous différents prétextes que nous jugeons tous irrecevables : d’une part, que les deux quais centraux ne figureraient pas dans le périmètre du chantier de reconstruction de la gare, d’autre part qu’il y aurait à la fois « d’autres priorités et pas d’argent », ceux-ci ne feront l’objet d’aucun travaux de mise en accessibilité. Or, ces quais représentent quatre voies sur les six de la nouvelle gare et les futurs usagers à mobilité réduite doivent pouvoir bénéficier d’un vrai service de transport accessible, selon les termes de la loi du 11 février 2005.
Devant de tels faits, nous nous interrogeons :  à quoi peut bien servir une loi si un simple trait de crayon sur un plan de chantier peut en écarter les principaux aménagements nécessaires à l’accès des personnes en situation de handicap ?
Enfin, quel que soit « le motif » avancé, nous considérons que, comme son nom l’indique, la NOUVELLE GARE, est « un nouvel équipement, dédié à l’accueil et aux transports des usagers du train, et donc qu’à ce titre d’équipement neuf, il doit impérativement répondre et ce, dans son intégralité, aux normes d’accessibilité contenues dans les textes réglementaires en vigueur depuis la loi du 11 février 2005.
Nous en appelons au bons sens, à l’intérêt général,  à une bonne gestion du présent qui préserve l’avenir et ses évolutions techniques,  en effet, comment un tel investissement pourrait t’il aboutir à un dispositif qui ne serait pas dès aujourd’hui, un modèle du déplacement moderne, accessible à tous ? !
Nous demandons le droit,et espérons qu’ici et ailleurs notre pays comble son retard dans le domaine de l’accessibilité et ne reste pas le dernier wagon d’un train lancé vers le progrès !

Signatures des associations.
Association des Paralysés de France, Délégation du Loiret »,
Collectif Handicap Visuel,
Association des familles de traumatisés crâniens,
Association des Enfants polyhandicapés (ASSEPH)
A.p.a.d.v.o.r,
Voir Ensemble,
Travailleurs handicapés de l’E.S.A.T. Rodin.
2S.A.I PEP 45

dsc07630.JPGdsc07648.JPGdsc07654.JPG

 La Nouvelle Gare d’Orléans

« J’en appelle donc au bons sens, à l’intérêt général  à une bonne gestion du présent qui préserve l’avenir et ses évolutions techniques, car en effet, comment un tel investissement pourrait-il aboutir à un dispositif qui ne serait pas dès aujourd’hui, un modèle du déplacement moderne, accessible à tous ! »

A l’occasion des quelques jours consacrés aux handicaps, à Orléans, je ne peux que redire avec un extrême regret mon désaccord profond avec la façon dont sont prises en compte les questions concernant l’accessibilité des personnes à mobilité réduite.
En effet et pour la troisième fois en une année,  je réitère ma demande en ce qui concerne l’application des normes d’accessibilité pour l’ensemble des aménagements de la nouvelle gare d’Orléans.
Sous un prétexte selon moi très discutable,  « les deux quais centraux ne figurent pas dans le périmètre du chantier  de reconstruction de la gare », ceux-ci ne feront l’objet d’aucun travaux de mise en accessibilité. Or, ces quais représentent quatre voies sur les six de la nouvelle gare et les futurs usagers à mobilité réduite doivent pouvoir bénéficier d’un vrai service de transport accessible, selon les termes de la loi du 11 février 2005.
Devant de tels faits, nous sommes nombreux à nous interroger :  à quoi peut bien servir une loi si un simple trait de crayon sur un plan de chantier peut en écarter les principaux aménagements nécessaires à l’accès des personnes en situation de handicap ?
L’argument malgré tout a dû sembler trop mince, car au fil du temps et sous la pression interrogative des usagers, il a été dit qu’en fait, on s’en occuperait plus tard, qu’il y avait d’autres priorités et enfin, qu’il n’y avait pas d’argent pour cela ! !
Mauvaise foi ? Cynisme ?
De toutes les manières et quel que soit « le motif » avancé, nous considérons, nous qui avons milité pour  une loi novatrice et exigeante, que, comme son nom l’indique, la Nouvelle Gare, est « un nouvel équipement, dédié à l’accueil et aux transports des usagers du train, et donc qu’à ce titre d’équipement neuf, il doit impérativement répondre et ce dans son intégralité aux normes d’accessibilité contenues dans les textes réglementaires en vigueur depuis la loi du 11 février 2005.
J’en appelle donc au bons sens, à l’intérêt général  à une bonne gestion du présent qui préserve l’avenir et ses évolutions techniques, car en effet, comment un tel investissement pourrait-il aboutir à un dispositif qui ne serait pas dès aujourd’hui, un modèle du déplacement moderne, accessible à tous !
C’est pourquoi, je ne renonce pas à croire que tout est encore possible et que tous les acteurs réunis ont le choix de changer le cours des évènements.
J’ai d’ailleurs, aujourd’hui, comme hier, la conviction de ne demander que le droit, pour celles et ceux qui souvent ne s’expriment pas.
J’espère  enfin, qu’à travers ce refus du fait accompli, ici et ailleurs notre pays comblera son retard dans le domaine de l’accessibilité et ne restera pas le dernier wagon d’un train lancé vers le progrès !
Orléans le 11 10 2007.

Michel Brard
Conseiller Municipal d’Orléans

4 Comments

  1. Une réaction de base: au moment où l’ensemble des acteurs s’entend pour dire qu’il convient de faire du handicap une priorité nationale, et entre autre, concernant l’accessibilité, il est sidérant d’être contraints de se battre pour une évidence: celle de rendre l’ensemble des quais de cette gare complètement accessibles. D’ailleurs, d’aucun aura remarqué le nombre de voyageurs dans une gare qui aujourd’hui utilisent des valises à roulettes et pour lesquels il serait préférable d’avoir des quais permettant d’accéder aux trains plus facilement… L’accessibilité servirait-elle à tous?

  2. je partage cet avis et je ne souhaite qu’une chose, que les combats d’aujourd’hui fassent juriceprudence et que l’évidence et le bon sens remportent une victoire totale et définitive!
    Utopie? ou espoir raisonnable?

  3. Les responsables des organismes nationnaux « accessibilité »: Mme Bachelier, déléguée ministérielle à l’accessibilité, Mme Chartrain, présidente du COLIAC, ont-elles été informées de la problématique relative à l’accessibilité des quais de la gare d’Orléans ?

  4. Dès le départ il y a bientôt deux ans, tous les acteurs ont été sollicités et parallèlement nous avons informé et solicité le ministre des transports de l’époque, le secrétaire d’état aux personnes handicapées. Comme nous n’avons eu que des réponses d’attente, nous avons même saisi la présidence de la république!
    Espérons que la mobilisation vraiment remarquable de samedi va porter ses fruits.
    M.B.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s