michel-telethon223

« La santé à « vitesse variable » qui existe dans les pays très libéraux, et qui se profile chez nous,  et qui interdit l’accès à tel ou tel soin selon que par exemple, on est riche ou pas, me choque profondément »

La santé en action ! La santé en question ?

Année après année, le Téléthon confirme son « succès » à travers  le niveau des dons récoltés toujours très impressionnants. A quoi doit- on attribuer ce succès ?

Selon moi à plusieurs facteurs.
Tout d’abord, au formidable engagement de centaines de volontaires bénévoles qui s’engagent concrètement dans des actions ciblées. Ensuite à la générosité des Français qui ne se dément pas malgré les difficultés économiques. Cette générosité s’appuie j’en suis convaincu sur le sérieux de l’AFM, principal organisateur qui depuis le début a choisi la transparence dans la gestion et la destination des fonds récoltés.
Enfin et c’est un élément déterminant, la thématique de cette action !
Au départ, les myopathies, maladies génétiques et plus largement les affections invalidantes, , la recherche, l’accompagnement des personnes souffrant de déficits divers… Autrement dit, la santé, bien universelle, des enfants et des plus grands, qu’une société moderne doit  assurer et développer  pour tous ces membres.
Et que devient la Santé si la recherche n’est pas au rendez-vous ?
La recherche médicale, au même titre que l’ensemble des secteurs de recherche, est- et doit- demeurer un secteur prioritaire de l’action publique. Les décisions en la matière sur le plan national font craindre des réductions de crédits dans ces domaines pourtant essentiels à notre avenir.
Le Téléthon, en plus de l’apport financier qu’il représente, montre toute l’attention que portent nos concitoyens à cette question.

michel-telethon45

La maladie c’est aussi le soin, et le soin ce peut être l’hôpital. La qualité en matière de santé se mesure aussi aux moyens mis à disposition de nos hôpitaux. La situation est extrêmement difficile dans beaucoup d’établissements, démographie médicale, postes non pourvus, réduction de personnels soignants… L’hôpital est  aussi un lieu de formation, de transmission du savoir faire, nous devons préserver cette dimension-  là !

La santé à « vitesse variable » qui existe dans les pays très libéraux, et qui se profile chez nous,  et qui interdit l’accès à tel ou tel soin selon que par exemple, on est riche ou pas, me choque profondément. Comme pour la recherche, l’hôpital doit pouvoir faire face à ses missions et assurer des prestations de qualité pour tous. Le contraire traduit peut être un autre choix politique mais représente surtout pour moi une régression sociale. Il nous faut sans aucun doute définir des priorités dans l’usage des finances publiques, la santé à coup sûr en est une !
Pour tous ces enfants, mais aussi pour toux ceux dont le chemin croise un jour la maladie ou l’accident, la promotion  de la recherche nous ramène au cœur  d’une préoccupation vitale, la défense du bien le plus précieux  de l’être humain, sa Santé!

michel-telethon 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s