assemblee-generale-saint-marceau2

photo JFG

Assemblée de quartier Orléans Saint Marceau 8 avril 2009

 » L’élu que je suis, conseiller général de St Marceau, conseiller municipal d’Orléans, participe volontiers à ce type de réunion publique. Ce soir, je ne me suis pas exprimé, même si par moment j’aurais bien rectifié quelques propos inexacts…. »

ag09720

photo JFG

L’assemblée de quartier marque un temps de rencontre entre le Maire, les membres du conseil de quartier, et les habitants présents à la réunion.

Après avoir présenté un film et parlé des « nouvelles dispositions » pour le fonctionnement du « CCQ », la parole a été donnée à la salle.

Que dire ?

Il m’a semblé que les habitants qui se sont exprimés, ont abordé un large échantillon des problématiques locales. Bien sûr, les questions de voirie, de stationnement et de circulation ont été nombreuses…

« Je vous en ferai la liste ultérieurement».

« voir bientôt : fiche technique »

D’autres questions cependant sont venues varier les échanges.

La SIFA, entre emplois et nuisances ?

L’école à l’ouest du quartier ?

L’antenne SFR sur la RN20 ?

L’île Arrault et le grand équipement ?

Ordures ménagères, tri sélectif et compostage ?

Le franchissement de la Loire en vélo ?

Les travaux d’enfouissements impasse du pré Renaud ?

Beaucoup d’interrogations qui comme réponses, ont eu des sorts divers ! Quelques projets de voiries verront le jour cette année, la rue Eugène Turbat et la route de St Mesmin. Pour deux axes, se pose la question de la place des vélos et des piétons… Cela n’a pas été abordé.

La SIFA ? Les riverains subissent depuis longtemps les nuisances liées à l’activité de la fonderie. En cette période économique très difficile, il est évident qu’il faut préserver l’emploi des 200 salariés de cette entreprise. Cependant, au-delà des déclarations de bonnes intentions, il serait utile pour tous ceux qui vivent à proximité de savoir si vraiment, d’une part, il n’y a pas de risques pour la santé, « ce qui est dit par la préfecture », d’autre part, si les rejets mal odorants ne peuvent être vraiment jugulés, et à quelles conditions ?

L’école à l’ouest ? Il a été répondu, pas de nécessité pour le moment… L’école du Jardin des Plantes suffit.

Sur ce sujet, très important pour les familles, il convient de préciser qu’il existe sur le sud-ouest du secteur « ouest » de St Marceau, une réserve foncière de plusieurs hectares dédiée à des équipements publics éventuels… Le conseil général garde en attente l’hypothèse d’un collège dans ce périmètre. Dans une zone qui voit arriver de nouveaux habitants en nombre, les équipements publics sont une nécessité qu’il va bien falloir prendre en compte !

L’antenne SFR sur la RN20 ? Le tribunal administratif a donné raison à SFR contre la ville a dit le Maire. Donc point final. Je rappelle que suite à l’opposition de tous les riverains, la ville s’était opposée à l’implantation d’une antenne de téléphonie. Aujourd’hui face aux incertitudes et interrogations sur la nocivité des ondes émises, la prudence et la transparence s’imposent. Pourquoi dire aujourd’hui « point final » alors qu’un recours est possible en conseil d’état ? Dans d’autres circonstances la ville va jusqu’au bout des procédures et ne s’arrête pas en chemin ! Les tribunaux civils, contrairement au T.A., vont de plus en plus dans le sens de la protection des habitants à proximité, en vertu du « principe de précaution »… Affaire à suivre !

L’île Arrault : Le Président de l’association de défense de l’île Arrault est intervenu en redemandant une concertation sur le choix de la localisation… Il a par ailleurs précisé être fort aujourd’hui de 130 adhérents et avoir rencontré 1000 personnes qui ont signé la pétition à ce sujet. Le Maire a rappelé sa position, ouvert au dialogue et à une concertation, sur les bases des propositions de la municipalité.

Comme une réunion s’était tenue sur ce seul sujet, les échanges ont été brefs. Cela reste cependant, un dossier extrêmement sensible !

Ordures ménagères, tri sélectif et compostage ? A ces différentes questions, c’est le Président de l’Agglo, M Lemaignen qui a répondu. J’ai eu le sentiment qu’il ne connaissait pas bien la situation de la collecte des ordures ménagères à St Marceau ! Il nous a parlé de collecte sélective comme si elle existait ! Alors que depuis le transfert de cette compétence à l’agglomération, rien, absolument rien pendant toutes ses années n’a évolué dans le sens du développement durable. La question des déchets est pourtant centrale dans nos pays et l’effort débuté avec la construction de l’UTOM dans les années 90, aurait dû continuer ! Bonne nouvelle, qu’à l’évidence le Président ignorait, la mise à disposition de composteurs va être relancée dès cette année « information de Jean Philippe Grand conseiller municipal qui travaille avec Christophe Chaillou sur ces importantes questions ! »

Franchissement de la Loire ? Même question depuis 8 ans, sans vraie réponse pour une traversée sûre, confortable et conviviale de Loire pour les piétons et les cyclistes du Sud au Nord et inversement… Et une passerelle ? « Oh alors ! Quelle idée ! On n’y avait pas pensé ! »

Travaux d’enfouissements imp. pré Renaud ? Une drôle d’histoire ! Les riverains ont reçu de la part de l’aménageur mandaté par la ville, un descriptif des travaux avec la mention « pris en charge par la ville…. » Et arrivée là, « nouvelle mention, si travaux dans l’impasse, 6000€ par maison ! » Un détail ! Il faut préciser que l’impasse est privée alors que la rue attenante « de la Bienfaisance » est publique… Réponse :  regrettable erreur ! Le moins que l’on puisse dire c’est que ce n’est pas très « glorieux pour la municipalité… ! »

Mon commentaire : L’élu que je suis, conseiller général de St Marceau, conseiller municipal d’Orléans, participe volontiers à ce type de réunion publique. Ce soir, je ne me suis pas exprimé, même si par moment j’aurais bien rectifié quelques propos inexacts…. Ces réunions, de mon point de vue, sont faites pour que les habitants s’expriment le plus largement possible. En participant au conseil de quartier, au conseil municipal et aux commissions diverses, j’ai l’occasion de pointer ici ou là ce qui me semble d’importance pour le quartier. Ce soir j’ai écouté attentivement les interventions, aussi bien les questions que les réponses. Qu’en retenir ?

Je suis perplexe… Pourquoi dans certaines réponses, veut-on réécrire l’histoire récente en transformant la réalité ? Exemple, à propos du franchissement vélo au pont Royal : réponse « au moment de la mise en œuvre de la première ligne de tram, RIEN n’a été prévu pour les vélos… » Sous entendu « c’est pas notre faute… » Pour mémoire, cette « inexactitude » voire même un peu plus, le concours lancé immédiatement après la mise en service du tram en 2000 pour réaliser une passerelle piétons- vélos de la place de la Bascule à la Charpenterie… Concours qui est allé jusqu’à son terme, puisque la municipalité de M Grouard, a désigné un lauréat en 2001, et dans la foulée a décidé d’arrêter le projet…. Avec en prime une déclaration du Maire, comme quoi la passerelle n’était pas au bon endroit et qu’ils allaient en réaliser une à l’île Charlemagne !!!

Tout le monde peut vérifier, ce sont les faits, qui, malheureusement, en réunion publique, deviennent « rien n’avait été prévu !!! »

Pourquoi, plus simplement, ne pas assumer choix et décisions ?!

A propos de l’île Arrault, questionné à nouveau sur le mode d’annonce, « par les médias sans information des riverains », le Maire a dit « ce n’est pas moi, c’est la presse ! » Pourquoi dire cela ? Quel intérêt ?

Je me souviens parfaitement de ce week-end de décembre 2008, à l’occasion de la brocante du comité de quartier, où les personnes présentes attendaient l’annonce du Maire pour le lendemain, lundi ! «Pour quelles raisons faire porter une quelconque responsabilité sur la presse locale pour une façon d’agir pleinement consciente et voulue ? »

Enfin, sur la RN20, j’ai envie de dire comme chaque année depuis 8 ans, l’axe routier est toujours décrit par le Maire comme particulièrement nuisible…. « On prévoit des aménagements, d’abord au niveau de la Cigogne, c’est moins compliqué que Guignegault !!! » Mais, pas de date et surtout aucun élément de programmation ! De qui se moque- t’-on ?

Enfin, absents des débats, en dehors d’une dame abordant son problème d’emploi, les questions de société ! Ce n’est évidemment pas une critique mais un simple constat. Dans les rendez-vous individuels, reviennent très majoritairement les préoccupations de la famille, la personne âgée vieillissante sans solutions évidentes, la place des jeunes dans la cité, la précarisation de nombreux salariés, « ce qu’on appelle les travailleurs pauvres… » Les offres de services à la personne, à domicile ou en institution, les pratiques culturelles de proximité…. Et bien d’autres sujets qui font le quotidien des uns et des autres, à St Marceau comme ailleurs. Il y a, me semble t’il, une réflexion collective à mener, car si toute expression est légitime et à encourager, il ne faudrait pas passer à côté d’enjeux majeurs pour nos concitoyens, au seul fait que les personnes sans doute n’osent pas venir s’exprimer sur de tels sujets qui les touchent intimement.

  

comment2  

3 Comments

  1. A propos du projet de complexe sportif, j’ai été déçue par cette réunion. Il y a eu très peu d’échanges en effet. Les membres actifs de l’association ont peut-être eu scrupule à monopoliser la parole, eu égard aux réunions précédentes qui avaient mis le sujet au centre des débats. Ils ont eu tort, si l’on se reporte au titre de la Rép. du Centre le lendemain « A Saint-Marceau, les problèmes de voirie inquiètent plus que le grand équipement sportf » Et tac,merci La Rép ! J’ai trouvé les propos du Maire assez dédaigneux, voulant réduire les opposants à une poignée de riverains égoïstes. Pourtant, je rencontre constamment des habitants de toute l’agglo, qui trouvent ce projet aberrant. Quand le Maire en prendra-t-il conscience ?

  2. M Lemaignen avait bien prévu une pause dans la distribution des composteurs. C’est mon intervention, soutenue par Christophe Chaillou, président de la commission des déchets de l’agglo, qui a permis de relancer un appel d’offre pour l’achat de nouveaux composteurs et l’organisation de 16 réunions auxquelles 100 personnes participeront à partir du mois de juin soit 1600 composteurs distribués cette année. Il nous a paru nécessaire que l’AgglO continue son effort, 10 000 composteurs ont été distribués à ce jour, afin de réduire l’apport de déchets à l’usine d’incinération de Saran. Quand on sait que nos déchets de table et déchets verts contiennent 70% d’eau, il est tout de même dommage de brûler de l’eau ! Plus largement, je travaille sur un projet de prévention des déchets pour tenter de réduire l’apport annuel total dans notre agglomération. Les meilleures pistes sont justement le compostage et la lutte contre le suremballage.

  3. chancel brigitte responsable technique crèche parentale les p'tits mouflets 5 rue de la toue st marceau conseillère municipale ps fleury les aubrais dit :

    Bonjour,
    Je vous connais de nom par Michel Breffy.Je n’ai pas pu participer à la réunion de quartier mais peut être pourrions nous rencontrer.Je trouve important que le quartier Rosay se fasse connaître.Nous sommes vraiment isolés et sans nos réflexions communes, je ne pense pas trouver de solution.Cet échange pourrait permettre à certains parents,trés motivés dans notre association,à participer à la vie du quartier puisque certains y habitent.Merci pour votre attention et à bientôt.
    Brigitte Chancel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s