Vous trouverez ci-dessous un communiqué de Ghislaine Kounowski et Michel Brard, au nom du groupe d’opposition « Socialistes, Verts et apparentés » sur la régie de quartier REPERES. 

Communiqué du 11 juin 2009 

La ville programme la mort de la régie de quartier de La Source !

090613104014274767

photo JFG

Le groupe d’opposition municipale « Socialistes, Verts et apparentés » dénonce à nouveau les procédés utilisés par la Mairie d’Orléans pour asphyxier la

Régie de Quartier de la Source.  

Nous rappellerons que cette structure, créée en 1993 réalise  un travail remarquable d’aide à la formation et à l’insertion tout en renforçant le lien social

sur le quartier de la Source.  

Dans un contexte économique difficile où le nombre d’allocataires potentiels du RSA a augmenté de 4,38% depuis début 2009 dans le Loiret, le quartier de

la Source est très touché par cette récession économique. L’action de REPERES est donc indispensable sur ce territoire où de nombreux habitants sont déjà

particulièrement fragilisés par des difficultés sociales liées à la perte d’emploi. 

Pourquoi donc s’acharner sur la régie de quartier de la Source ? La Mairie d’Orléans a pris une décision politique qui est très claire : faire disparaître

cette structure et l’absorber dans une association communale d’insertion.  

Les justifications données jusqu’à présent par le Maire et son équipe ne sont pas recevables.  

La situation économique de REPERES qui l’a conduit à être placée « en situation de sauvegarde » est la conséquence, nous le rappelons, de pertes de marché

liées à la fermeture de bâtiments dans le cadre du Grand Projet de Ville. 

D’autre part, l’activité d’une Régie de Quartier dépend des marchés proposés par la ville  et des différents bailleurs sociaux. Des marchés d’entretien

et de répurgation sont actuellement retirés progressivement à la Régie de Quartier de la Source sur des motifs de restructuration interne comme par exemple

la perte du marché d’entretien de locaux au Parc floral en février, d’entretien d’entrée de bâtiments qui doit être fait maintenant par les gardiens d’immeuble

de l’OPH (dont monsieur Olivier CARRE est le président), etc.  

La volonté de réduire l’activité de REPERES est manifeste et aboutira à son arrêt de fonctionnement. 

Conséquence : Le Tribunal de Grande Instance vient de décider que REPERES est placée maintenant en situation de « redressement judiciaire » pour 6 mois. 

Beaucoup de questions se posent toujours. 

–          Quelle crédibilité peut on donner au Maire d’Orléans qui avait bien écrit dans ses propositions de campagne municipale «  les régies de quartier

continueront à bénéficier de notre soutien » alors que  leur disparition pure et simple est  en train de se réaliser !

–          Quels sont les statuts de cette nouvelle structure municipale d’insertion que la Mairie veut mettre en place ? Aucune information n’a été jusqu’à

présent diffusée lors des derniers Conseils Municipaux.

–          Cette nouvelle structure répondra-t-elle aux objectifs spécifiques d’une Régie de quartier ?

–          Et les financements ? Etat, région, conseil général étaient prêts à soutenir  REPERES. Le désengagement volontaire de la Mairie a fait basculer

REPERES dans cette situation difficile alors que la structure était viable. Est-ce que la Mairie est assurée d’obtenir tous ces financements ?

–          Et l’avenir des salariés de REPERES ? Les réponses de la Mairie sont très vagues et aucune information sur les conditions de leur reprise dans

cette nouvelle structure ne leur a été donnée jusqu’à présent. Nous comprenons leur inquiétude face à cet avenir incertain et déplorons que la Mairie ne

s’en préoccupe pas plus. 

Nous sommes scandalisés que l’on tue un outil d’insertion et de lien social comme REPERES. Nous condamnons fermement les agissements de la Mairie qui met

clairement tout en œuvre pour une reprise en main politique de ce type de structure.  

C’est très grave pour la vie démocratique de notre ville, pour le quartier de la Source et très inquiétant pour l’avenir d’autres associations pourtant

si utiles à la vie de la cité comme l’avait bien démontré REPERES.   

Pour le groupe de l’opposition « Socialistes, Verts et apparentés » 

Ghislaine KOUNOWSKI                                                 Michel BRARD

Conseillère municipale                                                   Conseiller Général

comment2

2 Comments

  1. Cette mise à mort ne grandit pas l’actuelle municipalité. En marge de cette affaire, il faudra d’ailleurs aussi se pencher sur cette mystérieuse radiation de 300 électeurs.

    Sinon, c’est plus « proclame » que « programme », non ?

  2. Bonjour,

    je suis heureux d’avoir vu cet article sur ce Blog. un article précis et fidèle à la réalité.

    Pour autant , je pense qu’il faut encore s’interrésser aux personnes qui font vivre cette association depuis de nombreuses années, avec beaucoup d’abnégation et un réel attachement à l’idée de démocratie et de lien social.

    je pense que quelques portraits mêlant interviews et reportages photos seraient très bénéfiques.

    Cordialement patrick Legeay

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s