Lettre ouverte, adressée au maire d’Orléans et à chaque élu du conseil municipal, reçue cette semaine et rendue publique:  

Orléans, le 9 septembre 2009,

J-Luc Mirloup, président de l’ADAQOO,

(Association de Défense et d’Aménagement du Quartier Ouest d’Orléans),

à Monsieur le Maire d’Orléans,

Le Conseil d’Administration de notre association vient de prendre connaissance de l’ordre du jour

de la prochaine séance du Conseil Municipal, ce vendredi 11 septembre 2009.

Il constate qu’un vote y est prévu en vue d’ « approuver un marché relatif à la maîtrise d’œuvre de requalification des mails – 1ère phase – pour la mise à niveau des carrefours Madeleine et Saint Jean ».

 

Dans les faits, sont prévus la démolition de l’autopont surmontant le carrefour Saint Jean ainsi que la disparition de la trémie Jaurès, remplacée par un parking souterrain de 400 places, et le report des circulations en surface.

Le titulaire retenu sera rémunéré 1 100 320 €. Cette 1 ère phase de travaux coûtera environ 20 000 000 €.

Si notre association approuve pleinement l’orientation consistant à requalifier les mails en vue d’en gommer les aspects disgracieux et déshumanisants,( ce qui peut se faire de diverses manières), elle désapprouve la création de ce qui sera un « parking-relais » beaucoup trop proche du centre ville, d’une part parce que la place d’un vrai parc-relais est à proximité du pont de l’Europe et non pas dans le centre, et d’autre part parce que la suppression de toute possibilité de passage inférieur et le report des circulations en surface risquent de se faire au détriment des riverains, la circulation de l’ex RN20 ne semblant pas près de baisser, en l’absence d’un report des trafics nord-sud sur l’autoroute : le bruit et les nuisances pour les riverains risquent bien de ne pas baisser !

D’autre part, il n’apparaît pas qu’il y ait urgence à décider, la priorité actuelle étant de tout faire pour que la 2ème ligne soit une réussite (implantation et fonctionnement).

Les risques encourus après réalisation du projet faisant l’objet du vote de vendredi ( encombrements aux carrefours traversés par l’axe de transit des mails et la N 20, répercussions sur les flux des artères de tout l’ouest orléanais, nouvelles nuisances atmosphériques et sonores…) nous incitent à vous demander instamment de reporter ce vote à une date ultérieure.

 

L’ADAQOO a demandé, à plusieurs reprises

– des réunions apportant à la population des informations précises sur les nouveaux dispositifs de circulation

envisagés

– la tenue d’ateliers de réflexion impliquant les citoyens et permettant d’étudier toutes les propositions

alternatives.

Si le vote est maintenu vendredi, ni le Forum Citoyen, ni les Conseils Consultatifs des Quartiers les plus concernés (Madeleine, Carmes, Dunois) n’auront été appelés à réfléchir préalablement sur le sujet.

Au demeurant, les aménagements d’ampleur projetés semblent dépasser le cadre d’une simple ZAC.

Quelle que soit la classification de cette voie, elle est empruntée par des usagers de tous ordres, de Fleury à Olivet.

Il nous semble qu’il est temps de laisser place à l’expression citoyenne.

Les règles qui régissent la démocratie participative, les consultations précédant tout projet d’envergure, sont maintenant incluses dans des lois. Bien que nous n’ayons pas, à ce jour, l’intention d’acter en justice, nous ne souhaiterions pas y être contraints.

Il nous semble, qu’entre hommes de bonne volonté, la sagesse impose d’abord un dialogue franc et serein.

Vu la situation d’urgence provoquée par l’imminence du vote, nous nous voyons, avec regret, dans l’obligation de rendre public le contenu de cette lettre.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de nos sentiments les plus respectueux.

J-Luc Mirloup

 

v
tremie
photo JFG

Mon commentaire : ça nous concerne, oh combien !

Située au Nord du pont Joffre à environ 400m de ce dernier, la trémie Jaurès voit passer, depuis plus de trente ans, je pense, les milliers de voitures qui empruntent la RN20

dans les deux sens.

C’est encore, la réalité d’aujourd’hui ! La RN20, depuis le Sud jusqu’à la gare d’Orléans représente et de loin, l’axe routier le plus chargé de l’agglomération, avec plus de 50 000 véhicules jours.

Que dire alors de cette réalité ?

Une évidence tout d’abord, c’est moche ! Secundo, cette RN20 est un « non sens » sur le plan urbain » du moins dans la conception qu’on a désormais de l’urbain….

Rappelons en effet, que l’urbain des années 70 concevait avec ravissement l’adaptation de la ville à la voiture ! D’où la réalisation de voies rapides en pleine ville, de voies sur berge en bord de fleuve ou rivière…

Notre RN20 orléanaise est une illustration de cela.

Ici à St Marceau, dans sa partie Sud, elle tranche en deux le quartier et représente une nuisance considérable pour les riverains.

Ceci dit, l’élu que je suis a conscience que les milliers d’automobilistes qui l’empruntent quotidiennement, ne le font pas pour le plaisir de nuire à leurs concitoyens mais pour des nécessités aussi basiques que travailler !

D’où l’importance de ne pas louper le virage à prendre sur cette question. Le meilleur moyen, en l’occurrence, me parait être de prendre en compte les différents impératifs, même s’ils sont contradictoires les uns avec les autres.

La forme et le fond : sur la forme, une fois encore je peux dire malheureusement, le parti pris choisi, sera mis en « concertation » après la décision !

A Jaurès, il est proposé de faire un carrefour à niveau de deux fois trois voies, perpendiculaires au Tram Est Ouest, avec un parking enterré en dessous.

« Cela n’est pas négociable et sera concerté bientôt !» nous a-t-on dit au conseil de vendredi soir !

Le Maire et tous les conseillers avaient reçu la lettre de l’ADAQO « ci-dessus »… Celle-ci n’a suscité qu’une attaque personnelle contre le signataire, « bien triste comme méthode », mais rien sur le fond des questions posées !

Sur le fond justement : « Requalifier la RN20 ! »

A St Marceau, nous connaissons bien cela, et nous savons aussi que les promesses maintes fois répétées par le maire de la transformer en boulevard urbain n’ont pas été tenues et ne semblent pas près de l’être !

Dans les mesures urgentes à mettre en oeuvre, pour que le réaménagement du secteur Jaurès, soit efficace à tout point de vue, il y a le libre accès de l’autoroute, à l’Ouest entre Olivet et la Chapelle.

Sinon, comment circuler en Nord Sud tout particulièrement aux heures de pointe ?

La question environnementale a été mise en avant, avec raison. Pour ma part, elle se pose en ces termes : Comment réussir un Tram efficace en Est Ouest, en site propre, régulier et rapide alors qu’il va franchir deux fois à niveau les mails, à l’Ouest et au Nord ?

Est-ce que, toujours aux heures de pointe avec d’un côté, des véhicules en nombre et de l’autre, des rames fréquentes, cela ne va pas aboutir, à des encombrements majeurs, source de pollution importante ?

Enfin, l’implantation d’un parking à cet endroit ne va-t-elle pas favoriser un appel supplémentaire de voitures ?

Il y a là, pour moi, une contradiction entre l’affichage « écologique » et la réalité du projet. Si requalifier les mails c’est remplacer la laide trémie Jaurès, par 6 voies de voitures « 2 fois 3 », un parking et des rampes d’accès avec en travers les voies du Tram et des voies pour voitures « puisque le site propre pour Carmes et Madeleine reste toujours dans le flou », on est quand même assez loin d’un urbain, doux calme et tranquille !!!

Pour terminer vraiment, je me dis que l’expérience de la première ligne devrait aider aux décisions !

L’exemple du carrefour de Verdun, encombré aux heures de pointe, dont M. Grouard et M.Lemaignen nous ont dit tant de mal depuis 8 ans, sans pour autant y apporter de réponse vraiment significative, serait-il oublié ?

Question de bon sens : Pourquoi, à Jaurès, ne pas garder la configuration du Tram par-dessus et des voitures par dessous, « ça ne coûte rien aux contribuables », avec bien sûr un réaménagement des voies et de la trémie pour rendre tout cela urbain et végétalisé ? C’est ma proposition, que je crois, économique, écologique et de bon sens ! Elle garantit au Tram sa régularité et donc son attractivité pour les usagers des transports en commun.

Tout le monde sait, qu’aujourd’hui, en matière de développement durable et de lutte contre l’effet de serre, la priorité des priorités c’est de développer l’offre en matière de transport en commun. Si donc, on regarde ce projet sous l’angle de la ligne Est Ouest de tram, le parking, « parking relai pour le tram » n’a pas sa place à cet endroit mais plus loin à l’Ouest pour dissuader les voitures d’entrer dans la ville !

Cela mérite en tous les cas, une discussion au fond et un peu plus que les quelques invectives que la majorité municipale adresse à la minorité, lorsque celle-ci fait œuvre de propositions!

signaturemichel2

comment2 

4 Comments

  1. 50 000 véhicules/jours, ça prouve que le tram Nord-Sud est un échec ! Normal, il met 3 fois + de temps qu’une voiture pour effectuer le trajet Orléans Centre – Orléans la Source

    La solution pour le mail Jaurès ne serait-elle de construire un tunnel de Place d’Arc jusqu’au Pont Joffre sous le boulevard (pour le trafic de transit) ? Cela permettrait de garder la séparation des flux (donc pas de conflit tram/N20) et de libérer de la place en surface pour faire des places de stationnement et des espaces verts …

    Au sud, il faudrait également déniveler les carrefours Mouillère et Verdun.
    Enfin, il faudrait développer un second axe nord-sud : l’avenue Galloux, qui est déjà une route pour automobiles à double-sens mais qu’il faudra mettre à 2*2 voies (cela était prévu dès sa conception)

  2. l’importance de cette situation mérite l’organisation d’une pétition de soutien des positions de l’ADAQO et de michel Brard, comme pour la rue de Carmes.

  3. Je suis d’accord sur le fait qu’implanter un parking à cet endroit n’est pas cohérent comme l’a été en son temps celui des chats ferrés, trop près du centre ville. Mais pour autant, ne faut-il pas aménager cet espace comme nous l’avons justifié en son temps pour le carrefour Bourgogne, au débouché du pont Thinat, car il faudrait limiter la cassure entre l’intra-mail et l’entrée du Fg Madeleine. Bien sur, il y a un risque de saturation de la circulation et le passage du Tram, mais il serait temps de se reposer la question de cette N°20 qui devrait contourner la ville et la question du franchissement de la Loire que ce soit à l’est ou l’ouest. Actuellement il y a trop de circulation automobile de transist qui circule dans notre ville.

  4. Bien évidemment que l’aménagement est conditionné par un certain nombre d’éléments. En premier lieu, la disparition des circulations de transit en plein coeur de l’agglomération! Mais pour cela, il faut une volonté farouche d’arriver à rendre totalement accessible, comme dans beaucoup de villes, la section autoroutière entre Olivet et La Chapelle! Cela ne semble pas en prendre le chemin!

    L’autre point, pour moi, aussi important, est la réussite du tram! Ne pas rajouter des complications à une situation déjà pour le moins confuse!
    Pas de site propre faubourg Madeleine et rue des Carmes! Si en plus on fait un carrefour à six voies, j’ai sincèrement des doutes sur le bon fonctionnement de tout cela aux heures de pointe!
    Pourquoi dans un premier temps, ne pas laisser un passage au dessous de l’axe du tram? Au moins, on est sûr que ça passe, et cela ne coûte rien! Je trouve que la note de 300 millions est déjà en dehors des clous et que tout supplément devient intolérable!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s