communaute protestante d’Orleans

photo JFG

Un dimanche de réflexion !

Invité par la communauté protestante d’Orléans, j’ai participé, dimanche dernier, au « dimanche de la réformation », qui se déroulait au temple.

Quatre moments forts de cette journée étaient proposés, le matin, le culte au temple, avec la prédication du pasteur Jean Arnold de Clermont, ancien président national et européen des églises réformées. Le temps de midi se déroulait autour du partage d’un repas familial, convivial et « ma foi » très agréable !.

Quant à l’après midi, deux séquences distinctes, une conférence avec Mme Catherine Trautmann députée européenne,ancien ministre de la culture, et maire de Strasbourg de 1989 à 2001, et M de Clermont. Enfin pour clôturer la journée, un concert, orgues et aubois, était offert.

Le pourquoi de tout cela ?

Il y avait là, à l’occasion du cinq centième anniversaire de la naissance de Calvin, la conjonction d’un évènement important, pour le protestantisme et pour Orléans ! Et pour ma petite personne, une occasion d’apprendre et de réfléchir.

Etudiant à Orléans mais aussi à Bourges, les historiens considèrent habituellement que c’est ici que Calvin a amorcé et commencé à construire ce qu’il développera plus tard à Strasbourg et à Genève.

Dans ces différents moments de paroles, il a beaucoup été question du rôle des individus, ici et maintenant, des valeurs fondatrices d’une Europe humaniste, du rôle des uns et des autres au fil de l’histoire dans notre construction institutionnelle d’aujourd’hui.

Je retiens tout particulièrement, l’affirmation du rôle d’interpellation des politiques au sens large inscrit par Calvin aux origines de l’organisation des églises réformées. Interpeller mais en laissant l’autonomie, exiger la justice et le partage, tout en respectant l’institution…

Calvin parlait même d’obéissance ! L’obéissance comme élément d’un tout, et avec en filigrane « la liberté d’expression, de pensée et de conscience » !

Intéressante construction qui ouvre la porte au citoyen responsable, acteur à part entière de la société, en capacité de « désobéissance » lorsque surgit,venant du pouvoir, l’inacceptable, l’intolérable !

Pas seulement hier, pas seulement loin nous dans des contrées malmenées par le totalitarisme et la violence organisée ! Mais ici et maintenant, pour chacun de nous, et sur des questions humaines essentielles.

Vraiment, un moment riche pour la pensée, qui ne peut laisser indifférent…

signaturemichel2

comment2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s