Objet : ARENA-île Arrault

Nous formulons cette proposition : en ce qui concerne l’implantation d’un grand équipement de type ARENA à l’île Arrault, nous demandons au maire d’Orléans d’organiser un référendum d’initiative locale, citoyen et populaire, sur une question simple aux orléanais : Etes-vous favorable à l’implantation d’un équipement de type ARENA à l’île Arrault, oui ou non ?

Notre proposition est fondée principalement sur 4 constats :

1) Historique du choix du site : annonce de M Grouard décembre 2008 :

Rappel : À l’élection de municipale de 2008 nous avions un point commun, nos deux listes proposaient la mise en œuvre d’un grand équipement sportif dans l’agglomération ; à cette époque, pas de lieu ni d’ARENA.

Aujourd’hui, le maire nous dit : «  Ce n’est plus le moment l’aller chercher ailleurs, il y a urgence pour l’avenir et le rayonnement d’Orléans ».

Rappel : En juin, nous avons demandé d’introduire dans les études de faisabilité le choix du meilleur site sur l’agglomération… Refus absolu. Donc aujourd’hui ce serait trop tard, et avant, il ne voulait pas !

2) Le changement d’affectation du site et la modification radicale des usages du lieu :

Même s’il ne s’agit pas d’un projet structurant d’utilité publique comme le tram par exemple, on voit très bien que ce projet a un impact considérable sur l’environnement, la Loire, l’innondabilité, les habitants, et de façon générale sur les circulations et les pratiques ; et cela pour tout le secteur ouest d’Orléans.

Sinon pourquoi prévoir une nouvelle voie, des parkings et une passerelle sur la Loire ?

3) L’usage et la finance :

En un an nous sommes passés de 40 manifestations à 100-120, et de 50 millions à 100-110 millions ! A l’évidence pas le même projet !

4) Sur le plan citoyen :

M Grouard affirme que nous les élus de gauche du conseil, nous jouons un jeu politicien, nous nous opposons pour nous opposer et c’est tout ! Quant aux habitants hostiles ils sont manipulés ou pire certains manipulent les autres ! D’où un dialogue un peu difficile. Et surtout l’affirmation que ni les uns ni les autres sommes représentatifs d’une majorité d’orléanais.

Et justement, pour en sortir par le haut, il faut aller devant les Orléanais pour qu’ils nous disent où va leur choix.

C’est pourquoi, sans perdre de temps, nous proposons de leur demander en direct leur avis sur ce projet qui divise.

5 Comments

  1. Entièrement d’accord pour un referendum.
    S’il n’est pas organisé par la mairie, nous pouvons essayer de l’organiser nous mêmes.

  2. Je souscris tout-à-fait à l’idée de referendum.

    Il serait souhaitable et urgent que le Président de région se positionne nettement pour éviter que Monsieur Grouard ressorte une lettre datant de six mois, mise en question depuis par Monsieur Bonneau.

    Je suis confondue par le dédain de Monsieur le Maire vis-à-vis de ses administrés (je pèse mes mots, pour éviter d’écrire mépris). Et le projet est pire que celui que j’imaginais dans mes moments de cafard. Il faut que les Orléanais prennent conscience que Monsieur Grouard veut faire surgir du secteur de l’Ile Arrault, en bordure de Loire, un quartier qui n’aura plus rien à voir avec celui que nous connaissons.

  3. Je ne suis pas orléanais mais Fleuryssois , si le projet devait se faire au stade de la vallée, je n’y serai pas opposé, car c’est une zone peut habité et à proxomité il y a l’autoroute, la voie rapide (tangentielle), la gare et le Tram, des Hôtels, de la restaurations, bientôt la CCIL, … et l’ancienne gare de tri, mais aussi les friches de la grandes paroisse et d’eldorauto que peuvent offrir des perspective de développement.

    Que dire d’autre ? si, pourquoi l’étude de faisabilité sur les sites potentiels n’est pas rendu publique ?

  4. je trouve que l’idée d’un référendum est pas mal!!

    pourquoi vouloir massacrer un si bel endroit ??

  5. Quid de Saint-Pryvé, tout autant concernée, dans toute cette affaire? Comme je l’ai exposé lors de la réunion en m’adressant à M. Grouard, Saint-Pryvé risque d’être une fois de plus l’exutoire d’Orléans comme ce fût successivement le cas pour  » l’usine à ordures » rue Hatton, la station d’épuration, le projet de tangentielle puis de voie parallèle à l’autoroute,…
    En ltant qu’ancien Maire adjoint et Délégué à la CAO j’ai également fait remarqué que si l’Agloo s’était dotée de la vocation culturelle et sportive en matière de grands équipements (comme le demandait l’oppostion), le choix d’un lieu d’implantation sur l’une des 22 communes aurait été largement facilité.
    En absence regrettée d’intervention du Maire de Saint Pryvé j’ai bien évidemment demandé à M. Grouard le l’organisation d’une réunion identique à celle-ci dans notre commune.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s