Conseil municipal du vendredi 22 octobre

En ce qui me concerne, ne pouvant arriver pour 18h, début du conseil, j’ai rejoint mes collègues à l’extérieur du centre municipal qu’ils venaient de quitter !

Contrairement à l’affirmation du maire, ce départ de toute l’opposition n’était pas prémédité. En effet, comme chaque mois, notre groupe avait consacré plusieurs heures au début de la semaine, pour étudier les dossiers et préparer nos interventions.

Comme au précédent conseil municipal, des propos choquants avaient été tenus, il était convenu que nous ferions une déclaration en début de  conseil.

J’ai rédigé, pour le groupe, cette courte déclaration, qui a été lue par Jean Philippe Grand.

Déclaration de début de conseil :

«    Monsieur le maire,

En reconsidérant notre dernier conseil municipal, tout particulièrement le début de celui-ci, et à la lumière de la très belle cérémonie d’hommage à Pierre Ségelle, nous tenons à réaffirmer la nécessité du respect des personnes, au sein de notre assemblée.

En effet Monsieur le maire, comme vous l’avez déclaré lors de votre intervention sur Pierre Ségelle maire d’Orléans :

Citation : «  dans les qualités de cet homme et dans l’exercice de sa fonction de maire, je crois pouvoir retenir comme principales qualités le respect des autres et la recherche du consensus ».

Ici, aujourd’hui, dans notre assemblée, vous êtes le garant, non seulement du bon déroulement de nos débats, mais aussi, nous en sommes persuadés,  du rejet de toute dérive de type « atteinte à la personne », que cela concerne des élus présents ou des citoyens de notre ville.

Dans ce conseil, la majorité exerce légitimement le pouvoir de décision et de mise en œuvre des projets de la ville. De même la minorité exerce légitimement son rôle critique de contradiction, de proposition ou d’opposition. Contrairement à ce que vous dites souvent « vous ne faites que vous opposer »,  il suffit de consulter les comptes rendus de conseils municipaux comme référence objective, pour voir que si nous contestons quelques délibérations d’un conseil, nous votons en moyenne 80 à 90% des délibérations !

Tout cela pour vous dire, Monsieur le maire, que nous espérons à l’avenir pouvoir débattre dans un meilleur climat, et pouvoir exprimer même notre désaccord, en restant strictement au fond, sur les idées, les principes et les projets. »

Ce vendredi soir, nous n’avons pas été entendus, mais je suis persuadé que cela finira par aboutir.

Dans la soirée, nous avons adressé ce communiqué : « l’opposition municipale méprisée et muselée »

cliquez ici pour télécharger le communiqué du 22 octobre 2010

cliquez ici pour télécharger le communiqué du 27 octobre 2010

signaturemichel2

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s