Une situation sans précédent !

Comme indiqué ci après dans le tableau, je vous propose une photographie de la situation financière des départements les plus endettés.

Situation annoncée depuis plusieurs mois par l’ADF, association des départements de France, qui permet de réaliser, bien malheureusement, la justesse des analyses et des prévisions de son président Claudy Lebreton.

L’ADF a déjà indiqué, que selon elle, cette liste va s’allonger en 2011 et pourrait concerner 48 départements, soit près de la moitié des collectivités départementales.

Pour mémoire, rappelons que l’origine principale de l’endettement provient du différentiel croissant, entre les financements des politiques nationales de solidarité par l’état, RSA, revenu de solidarité active, APA, aide personnalisée à l’autonomie des personnes âgées, PCH, prestation de compensation du handicap,

Et les dépenses réelles financées par les conseils généraux pour répondre aux besoins des usagers.

Liste des 30 départements les plus endettés

département Parti Dette (M€) €/habitants
Moyenne 279 462
19 Corrèze PS 333 1329
5 Hautes Alpes UMP 145 1058
55 Meuse DVD 205 1024
972 Martinique RDM 369 914
24 Dordogne PS 377 898
6 Alpes Maritime UMP 942 859
82 Tarn et Garonne PRG 190 796
76 Seine Maritime PS 987 777
81 Tarn PS 273 715
83 Var UMP 705 696
95 Val d’Oise PS 812 690
1 Ain PS 400 677
73 Savoie UMP 281 670
3 Allier PCF 236 668
71 Saône et Loire PS 379 663
974 Réunion UMP 528 658
88 Vosges UMP 259 657
77 Seine et Marne PS 856 653
16 Charente PS 232 641
91 Essone PS 780 641
50 Manche UMP 313 609
17 Charent Maritime UMP 375 602
93 Seine Saint Denis PS 886 585
2 Aisne PS 295 533
31 Haute Garonne PS 653 533
35 Ille et Vilaine PS 506 516
68 Haut Rhin UMP 370 489
67 Bas Rhin UMP 510 463
59 Nord PS 1120 428
69 Rhône MODEM 695 407

Il est bien clair, que même si notre département ne figure pas dans les départements de cette liste et dans les prévisions d’endettements aggravés à venir, il nous faut regarder avec beaucoup d’attention l’évolution des recettes et des dépenses.

La majorité départementale prévoit une baisse de 3,5% des dépenses sur l’ensemble des politiques départementales durant les trois ans à venir. Tous les secteurs, solidarité, collèges, sports, culture …ont reçu des courriers dans ce sens.

Pour ma part, je souhaite que l’on définisse des priorités, au regard d’une part des compétences de la collectivité et d’autre part de l’urgence des besoins.

C’est pourquoi dans cette période de difficultés sociales majeures, il me semble indispensable de conserver tous les moyens nécessaires aux politiques de solidarité, quitte à différer ou étaler des dépenses d’investissements coûteuses mais moins urgentes.

signaturemichel2

1 Comment

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s