Le conseil municipal d’avril, pas un mot sur les cantonales !

Au conseil municipal, les délibérations se sont succédées finalement assez rapidement.

Après l’échec de la majorité municipale, le maire aurait pu dire quelques mots de réconfort pour ses deux élues malheureuses, et quelques mots aimables pour les deux conseillères générales élues de chez nous, même si celles-ci ne siègent pas dans l’assemblée municipale. Mais non, rien du tout, sauf un manque d’entrain perceptible pour les habitués de nos réunions mensuelles !!!

La proposition de requalification de la place du Martroi a reçu un accueil favorable avec quelques interrogations. Pour ma part, je trouve que la bonne idée est de faire un concours, ouvert à des équipes diverses permettant plusieurs approches. Il reste à y associer la population et à demeurer dans une enveloppe raisonnable.

La délibération sur le choix du gestionnaire du futur parking du Cheval Rouge a marqué notre désaccord, suivant en cela celle sur le projet de la Motte Sanguin…

Je suis plus particulièrement intervenu sur la délibération concernant la reconstruction du groupe scolaire et du gymnase Georges Chardon..

Objet : désignation d’un assistant à maîtrise d’ouvrage.

« J’interviens pour rappeler l’importance de ce projet, non seulement sur le plan des reconstructions des équipements publics, écoles et gymnase, mais aussi pour la redéfinition de l’espace urbain avec la transformation de la résidence Dauphine, le désenclavement de ce secteur.

Nous avons eu une première réunion publique il y a déjà plusieurs mois, je souhaiterais que nous puissions avoir prochainement une nouvelle rencontre avec toutes les personnes concernées du quartier.

Sur la délibération plus précisément, je voulais poser à M Carré la question suivante : vous nous proposez de désigner un AMO juridique et financier du fait, nous dîtes-vous, de la complexité du dossier.Si je conçois assez bien la diversité des impératifs à prendre en compte dans ce dossier, je m’interroge sur le fait que l’on suggère que les services de la ville ne peuvent assurer la mise en œuvre d’un tel montage ?

Qu’en est-il et cela aura-t-il une incidence sur la suite et notamment sur le mode de gestion de la réalisation de ce chantier ? »

Réponse de M Carré : « les services sont très chargés par les différents projets sur la ville ; pour la suite il n’est pas exclu de faire appel à un PPP, partenariat public privé si ce n’est pas la ville qui en assure la gestion directe ».

Nous avons voté cette délibération.

signaturemichel2

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s