photo JFG

Des chiffres en cadence à l’agglomération !

Un conseil de communauté d’agglomération bien chargé, nous attendait ce jeudi soir !

Tout d’abord, une communication un peu longue et fastidieuse du président à propos du cadencement prévu pour les trains de la ligne Paris Orléans Tours et la perspective de la suppression des navettes entre Les Aubrais et Orléans !

Sans le dire vraiment, tout en le disant, M Lemaignen a mis dans le même « sac » ou plutôt le même « wagon », la SNCF, RFF et… la région centre ! Regrettant sur la forme et sur le fond l’absence de concertation avec l’agglomération.

Il a même proposé à l’assemblée de voter un vœu, « une première à l’agglo », invitant tous les élus à amender le texte si besoin…

Hélas…. Les amendements furent proposés mais… rejetés ! Et le consensus espéré, envolé !

Mon commentaire : l’essentiel demeure pour moi, le rétablissement d’un service de qualité sur la ligne Paris Orléans Tours ; stopper cette dégradation continue et offrir à nouveau aux usagers, ponctualité, confort, régularité !

L’état et la SNCF envisage un cadencement pour, nous dit-on, faire passer plus de trains. Le minimum que l’on puisse donc en attendre c’est une meilleur déserte d’Orléans et des Aubrais, mais aussi des autres gares concernées comme la Chapelle par exemple.

Pour le reste, je suis intervenu à propos de la prolongation d’un an du protocole pour le projet gare, sur l’impératif prioritaire, représenté par la réalisation de la liaison tram-train à la gare d’Orléans. En second lieu, la nécessité d’aboutir sur la question de la gare routière aussi bien en terme d’aménagement que de service aux usagers.

Enfin, tout le monde est tombé d’accord pour soutenir les deux projets ferroviaires qui impactent notre agglomération, Orléans Châteauneuf et Orléans Chartres.

Ensuite beaucoup de chiffres, surtout des gros, car nous avons abordé le compte administratif 2010 et le budget supplémentaire 2011.

En hausse :

  • la dette de l’agglomération qui atteint 525 millions d’Euros !
  • la participation du budget général au budget transport, 24 millions, grevant d’autant les autres domaines de compétence ;
  • les recettes de la taxe d’assainissement avec un excédent au budget de 11 millions, en rapport avec l’augmentation de la taxe pour les ménages ;
  • l’investissement, essentiellement du fait de CLEO « seconde ligne de tram » ;

Je me suis abstenu sur ces délibérations et j’ai voté contre le chapitre concernant le « port » et «l’inexplosible ».

Pour le « port », depuis le début, en fonctionnement et en investissement, nous en sommes au total à une dépense de 7 millions d’Euros pour…. Rien !

La bonne nouvelle de 2010, toujours en chiffres, ce sont les recettes qui se sont substituées à la taxe professionnelle, « CET », en progression par rapport à l’année précédente. Comme le dispositif fiscal est en phase intermédiaire, il est difficile d’en tirer des leçons pour l’avenir ; sachons toutefois apprécier le présent au vu des charges lourdes portées par l’agglomération et à la dette en nette augmentation !

signaturemichel2

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s