Agglomération, des remarques et des propositions

Si 2012 est l’année d’un choix national majeur, la vie locale continue avec des enjeux connectés ou non à la situation générale.
Les habitants de l’agglomération partagent un destin commun sur bien des domaines.
Se déplacer : si l’on est usager de la ligne Orléans Paris reste une vraie galère ! Le cadencement n’a rien changé ! L’urgence est à la mobilisation pour résoudre cette calamité.
Se déplacer dans l’agglO par le réseau Tram-Bus sera sans doute bientôt plus aisé. Si la réalité rejoint les propositions de la nouvelle DSP, en journée, le soir et le week-end, l’offre sera améliorée. Pour atteindre cet objectif, et relever les écueils de la mise en route du nouveau réseau,  je propose la création d’un comité d’usagers d’agglomération, et de mesures spécifiques, matérielles et humaines, d’information et  d’accompagnement pour les personnes à mobilité réduite.
Pour atteindre les objectifs d’attractivité du réseau, je suis convaincu qu’il faudra réaliser rapidement du site propre, pour le  tram Fg  Madeleine et à moyen terme pour les lignes de bus structurantes dans les secteurs à circulation dense.
Se loger, lorsqu’on est jeune adulte ou personne âgée avec de faibles ressources, reste une épreuve au résultat incertain. Pour répondre à cette question vitale, beaucoup d’agglomérations ont engagé une politique volontariste, foncière et de logement, conditions de moindres coûts et de loyers accessibles. A l’échelle de la zone urbaine du grand Orléans, il me semble indispensable de bâtir un véritable plan local de l’habitat, contractuel, s’appuyant sur une maîtrise foncière à long terme. La règle pour réussir est la volonté d’agir, le dialogue et la recherche du consensus.

Se nourrir : le foncier concerne aussi le péri urbain avec la nécessité de préserver  les terres agricoles de la périphérie et de favoriser l’installation des jeunes horticulteurs et maraîchers. Les collectivités doivent montrer l’exemple et  privilégier les circuits courts, les productions locales et de saison.
Travailler : bien que prioritaires, l’économie et l’emploi, ne bénéficient pas des moyens à la hauteur de la situation. Des liens se sont distendus,  il est impératif de recréer dans la confiance, les synergies nécessaire à la réussite des projets, profitables pour l’emploi, entre tous les acteurs du développement, PME, instituts de recherche et formation, université. ..

La cohérence d’un territoire d’agglomération, où l’on vit, habite, étudie, travaille, mérite un projet global soumis au vote des citoyens, je souhaite qu’il en soit ainsi demain !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s