J’ai tenu à assister, « malheureusement, trop brièvement du fait de contraintes d’agenda », à la conférence sur l’ergonomie et le handicap psychique.

Organisée à l’université d’Orléans, elle réunissait des spécialistes du sujet, acteurs de terrain, responsables de dispositifs de prévention et de soins, chercheurs, et de nombreux étudiants du Master d’ergonomie.

La maison départementale du handicap du Loiret était représentée par Joëlle Beauvalet, présidente de la commission des droits.

J’ai écouté avec beaucoup d’intérêt le premier exposé, sur les difficultés, les besoins et les réponses possibles, pour prévenir la dégradation de la vie sociale de jeunes atteints de schizophrénie.

Il y avait ensuite l’intervention de l’ergonome du service de soins, puis celle d’un spécialiste sur la question de la génétique et de l’autisme, mais je n’ai pu les entendre.

En revanche, je connais bien le travail fait par l’équipe d’ergonomie de l’université, tout particulièrement en lien avec les entreprises. C’est un domaine qui a de multiples applications et qui concerne la vie au travail mais aussi la vie sociale.

C’est une discipline qui allie, la connaissance de l’humain et de sa bio mécanique, de l’environnement, et des technologies actuelles. Il faut y ajouter l’imagination pour avoir à l’échelle individuelle, la réponse la plus adaptée à la problématique posée !

michel signat

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s