La session de mars s’est ouverte, comme d’ordinaire, sur la déclaration du président. Déjà signalée à la précédente en décembre, la tendance à transformer ce temps de présentation de la politique du département en déclarations anti gouvernement, s’est nettement renforcée !

Le président Doligé a en effet consacré la presque totalité de son discours à une caricature des mesures nationales, forcément toutes mauvaises, néfastes et inadaptées…
Montrée du doigt, la défaillance de l’état, ici et là…
Oubliés dans le même temps, les déficits publics records des dix ans d’une majorité où le sénateur-président a eu sa place !

Mais tout cela ne fait pas avancer grand-chose, dans la vie de nos concitoyens !
Comment imaginer, par exemple, que dans cette session, pas une délibération de la commission de la solidarité ne figure ! Première et principale compétence du département, recouvrant les domaines de l’insertion « RSA », de l’autonomie « personnes âgées personnes en situation de handicap », la protection de l’enfance, l’action sociale en cette période de crise, n’avait rien à délibérer…

Mais, nous l’avons bien compris, cette posture avait un objectif précis, faire porter la responsabilité de l’augmentation de 9.8% du taux de la taxe foncière sur un tiers, l’état en l’occurrence ! Pourquoi cette augmentation alors qu’en 2012, après nous avoir annoncé des difficultés majeures, le département du Loiret a fait un excédent de 27 millions d’euros ! N’obtenant aucune justification précise, nous avons voté contre cette augmentation.

Dans le même temps, il a été proposé une baisse de 20% des crédits pour les transports scolaires des collèges en ce qui concerne l’EPS « éducation physique et sportive »… Nous nous sommes également prononcés contre cette diminution.

A propos des ressources humaines, le rapport disait en substance, « la vie au conseil général du Loiret est un long fleuve tranquille… » !
Devant l’accumulation de procédures contre d’anciens directeurs, et « la mise au placard » d’autres, nous avons exprimé une interrogation sur la réalité de ces « bonnes relations » sociales en interne.

michel signat

1 Comment

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s