cinéma des carmes 2 photo jeff

Historique : En 1998 Luc ENGELIBERT reprend une salle de spectacle appartenant à un particulier qui était fermée depuis plusieurs années. Cela pour créer un cinéma indépendant Art et Essai. Après travaux et création de 3 salles de cinéma (522 fauteuils) il ouvre donc en novembre 1999. Mais face aux difficultés rencontrées, il est prêt en 2003, avec les autres actionnaires, à céder les murs, dont ils sont propriétaires, à un magasin d’alimentation discounteur.

La municipalité décide alors de les racheter et le fonds de commerce est, quant à lui, repris par Boudjemâa DAHMANE.

Il exploite ce cinéma sous forme d’une sarl dont il est l’actionnaire principal.

Malgré une bonne fréquentation, les difficultés financières perdurent.

Un nouvel actionnaire, Bertrand MAUVY, apparaît en 2010, par cession de parts (15%) et est très vite nommé gérant pour 2 ans. Il a pour mission de redresser la situation financière, s’occuper du dossier d’indemnisation dans le cadre des travaux du tramway qui ont eu pour conséquence une chute de la fréquentation, et enfin produire les bilans comptables que la ville, la région et le CNC souhaitent tous depuis longtemps.

Autre point noir ,et non des moindres, l’aide à la numérisation des salles du CNC d’un montant de 160 599 €, qui a été décidée lors de la commission du 11 avril 2012, est bloquée.

En effet, le cinéma n’est pas à jour de ses cotisations, 120 000 euros de retard de TSA bloquent le versement de cette aide et la subvention « Art et Essai », et la non présentation des comptes du cinéma freine toute éventuelle négociation. Ce que les salariés comprennent et déplorent dans leurs communiqués.

A cela s’ajoute la créance auprès de la mairie. Il y a pratiquement un an, la mairie (propriétaire des murs) a accepté de diviser le loyer du cinéma par deux au titre de la loi sur le numérique.

Au total et malgré les différentes démarches, les créances sont proches du million d’euros.

Le début d’une solution :

Le 22 janvier 2012, 3 salariés sont nommés co gérants.

Le 5 mai, les co gérants déposent le bilan.

Le 12 juin, le tribunal de commerce confie l’administration financière à un mandataire.

C’est un acte de bonne gestion dont ont fait preuve les 3 nouveaux co-gérants du cinéma Les Carmes en déposant le bilan. S’ils ont accepté, le 22 janvier dernier, cette charge de gérants c’est parce que leur expérience -deux y sont salariés depuis l’origine (1999) et l’une depuis plus de 5 ans- et leur quotidien leur prouvent que ce cinéma peut vivre.

Un projet qui prend forme et consistance :

Forts de leur expérience, forts de leur foi dans le seul cinéma indépendant de

l’agglomération, fiers de leur label Art et Essai, ils ont la volonté de permettre au cinéma Les Carmes, leur cinéma, de continuer son rôle d’acteur culturel dans le paysage Orléanais. Durant toute la période de co-gérance ils font preuve d’une très grande maturité, d’une sagesse et d’un sérieux qui font que l’ensemble des producteurs et des distributeurs de

films les soutiennent

Les salariés sont décidés à tout mettre en oeuvre, pour sauver ce lieu culturel qui est aussi leur lieu de travail. Ils veulent éviter une fermeture, même temporaire. Ils sont conscients du passif mais savent que, compteur remis à zéro, le cinéma est viable. Leur période de co-gestion leur a donné la possibilité de le constater. C’est pourquoi trois d’entre eux (Valérie Perrin, Myriam Roumier et Xavier Croué) sont à même de proposer la reprise sous forme d’une société coopérative et participative (Scop). Leur projet est prêt. Soucieux de la crédibilité de ce projet qui a une assise financière minime, ils envisagent aussi cette reprise sous forme de Sarl.

Une rencontre concluante : Michel Ferry !

Mis en relation avec l’équipe d’Orléans, très rapidement Michel Ferry présente un dossier de reprise auprès du tribunal avec comme discours : je m’associe aux trois co gérants

pour la reprise du cinéma.

Le 7 novembre le tribunal juge ce dossier viable et confie la reprise à la Sarl « les carmélites ».

Souhaitons pleine réussite à cette nouvelle équipe, qui participe par son action au rayonnement d’Orléans. Découvrir, réfléchir, s’émerveiller, hors des sentiers battus, dans un espace de libre expression, au service des auteurs et des réalisateurs indépendants, voilà bien un espace de liberté qui mérite qu’on le défende !!
Avec tous mes remerciements à Daniel Richard qui a une connaissance étendue de ces sujets et qui m’a fourni l’essentiel de ces informations.

michel signat

;

à propos de Michel Ferry…

Michel Ferry
Auteur Réalisateur Producteur, Membre du Conseil d’Administration de L’ARP
Michel Ferry est né à Dun Laoghaire (Irlande) durant le tournage d’un film sur la guerre de 14. Il n’a pas remis les pieds sur un plateau jusqu’à ses quinze ans et un stage d’accessoiriste sous les ordres d’un poète des accessoires, Raymond Lemoigne, pour un film de Joseph Losey, La Truite. Après Le Père Noel est une ordure, et quelques brèves expériences comme comédien avec Eric Rohmer et Robert Hossein, il devient assistant metteur en scène. Il travaille avec Richard Fleisher, Roman Polanski, Louis Malle, Agnieszka Holland et Patrice Leconte, Axel Corti et d ’autres encore avant de réaliser son premier long-métrage Hantises. Il tourne ensuite un documentaire sur les Jardins Ouvriers Les Jardins du Bonheur (France 2 52’) puis part quinze jour à New York. Trois ans plus tard il n’est toujours pas reparti. Il y tourne Petty Crimes (Aller simple pour Manhattan) en français. De retour en France, il fait une filmographie en image de Louis Malle, 26 Fois Louis Malle, montage subjectif des films de Louis Malle auxquels il avait accès puis, Fiction et Réalité autour des auteurs de My Dinner with André. En 2010 il co-produit avec Dante Desarthe, le long-métrage de celui-ci Je fais feu de tout bois (Le Troisième Frère) dans lequel il joue aussi ! En 2011, il fait la production exécutive du tournage parisien To the Wonder de Terrence Malick et vient de achever Don’t say yes until I finish talking, un documentaire autours d’une des dernières productions françaises de Darryl F. Zanuck, le fondateur de la Twentieth Century Fox. Membre de L’ARP, il est, en tant que tel, gérant du Cinéma des Cinéastes à Paris.
ARP = société civile des auteurs, réalisateurs, producteurs.

;

Le message de Daniel Richard…

Merci beaucoup à toi Michel d’avoir été l’un des rares élus du Parti Socialiste -avec Ghislaine Kounowski- à l’écoute continuelle de la situation du Cinéma Les Carmes.
Le co-gérants (Myriam, Valérie et Xavier) ont en effet été à la hauteur et ont ainsi évité une fermeture, peut être provisoire, mais qui aurait été catastrophique.
Je connais Michel Ferry, je sais sa volonté de rendre à ce cinéma son rôle dans le paysage culturel Orléanais, je sais pouvoir lui faire confiance.

Ce n’est pas pour autant que la partie est gagnée et à partir de maintenant il est important que nous tous, spectateurs habituels ou non, soyons aux rendez vous que propose la programmation du cinéma : c’est aujourd’hui et pour l’avenir, notre meilleure façon de les soutenir.

C’est pourquoi je propose, avec un autre « militant culturel » tel que J-F Lunebitz de rejoindre le « collectif » de spectateurs du cinéma Les Carmes.
Ce collectif a pour objectif que de tenir informé de ce que nous, spectateurs, pouvons mettre en place pour aider et soutenir notre cinéma.
Pour cela il vous suffit de nous communiquer ses nom et prénom et son adresse mail à :spectateurs.cinemalescarmes@gmail.com

Contact : spectateurs.cinemalescarmes@gmail.com

cinéma des carmes 1 photo jeff

1 Comment

  1. Bravo Michel pour cet article. Dans l’histoire d’Orléans, le cinéma des Carmes a toujours été au cœur de l’actualité culturelle à son plus haut niveau d’exigence. C’est une tête de pont essentielle de la vie culturelle orléanaise, un oasis de la culture universelle qui rayonne au cœur d’une ville, elle même pas partout aussi digne de son niveau historique.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s