La totalité de la séance d’ouverture a été consacrée à la réforme territoriale avec l’annonce de la réduction du nombre des régions et la disparition en 2021 des conseils généraux.

J’ai exposé dans mon intervention, la position de notre groupe et répondu au président Doligé sur plusieurs de ses prises de position.

Pour nous – et cela nous semble à la fois essentiel et un préalable à la réforme – il est impératif de clarifier les compétences et les financements des différents niveaux de collectivités avant de se pencher sur une quelconque cartographie. De plus, nous considérons qu’il faut garder à la décentralisation son sens et ses objectifs, renforcer la proximité avec les citoyens, mettre au bon niveau l’outil de décision, dans le respect des diversités de territoires.

Enfin, et c’est vraiment là la priorité des priorités d’aujourd’hui, quelle que soit l’organisation envisagée, il faut absolument qu’elle réponde aux enjeux économiques et sociaux, pour les entreprises et pour l’emploi !

En réponse au président du conseil général du Loiret, j’ai rappelé :

Il y a un large consensus, sur le besoin d’une nouvelle étape dans la décentralisation. Tout le monde s’accorde à penser qu’il convient de clarifier et de simplifier le paysage institutionnel actuel. Par contre, dès que l’on aborde concrètement le « comment simplifier » et ou le « quoi supprimer » ne serait-ce que pour faire des économies, chacun est plus prompt à s’opposer à la proposition, la considérant mortifère,  que d’y voir une évolution possible!

La majorité départementale nous soumet une résolution dénonçant la réforme proposée par le gouvernement. Elle s’inscrit dans le contexte de propos plus caricaturaux les uns que les autres exprimés depuis deux ans au sein de l’assemblée départementale, transformant le CG en bastion antigouvernemental !

Néanmoins, dans cette résolution, nous partageons une partie de ce qui est dit, sur l’exigence d’avoir sur ce sujet si important, un débat transparent, une large concertation. De même il nous semble de bonne politique d’avoir le même degré d’exigence de transparence et de responsabilité envers l’état, que celui exigé des collectivités locales.

Par contre, dans ce texte il est condamné « la non reconnaissance des agents départementaux… » Nous nous inscrivons en faux contre cette affirmation et pour ce qui nous concerne, nous réaffirmons toute l’attention que nous portons à l’ensemble des personnels.

Le texte dit condamner également « la violence des propos, l’absence de volonté de dialogue et de concertation…. » J’ai indiqué que, nous aussi, nous condamnions cela, car depuis deux ans c’est ce que nous reprochons à la majorité  départementale du Loiret! Le point positif c’est que j’y voyais là, une sorte d’auto critique bienvenue…

Sur le fond de la réforme, et cela nous tient à cœur, nous restons par ailleurs très interrogatifs et en attente de clarifications en ce qui concerne le devenir des politiques de solidarité. Si transfert il y a, dans quelles conditions se fera-t’il ? Nous n’avons pas à ce jour de réponses satisfaisantes à ce sujet.

Enfin, sur la question de la carte régionale, j’ai indiqué ma position personnelle. Je considère que la proposition de la fusion des trois régions Centre-Limousin-Charentais, n’est pas satisfaisante. Notre axe de développement, économique, culturel, touristique, universitaire, sanitaire, est l’axe ligérien. Je souhaite que le Val de Loire reste notre colonne vertébrale régionale, logique et fédératrice des énergies. Je suis favorable à une évolution vers une région Centre-Val de Loire !

michel signat

 

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s