L’histoire de notre quartier

Comment redécouvrir son proche environnement ?

En ce dimanche après midi, gris et humide, au sein d’un groupe d’une vingtaine de personnes et accompagnés par une guide-conférencière de l’office de tourisme d’Orléans, nous avons cheminé dans le temps, tout près de chez nous IMG_1480

La place Donrémi, ouverte et créée entre la rue St Marceau et l’avenue Dauphine à la fin du XIXème siècle, le Monument aux morts qui reste assez unique en son genre, et enfin l’église du quartier et ses différentes reconstructions.

Il est à noter, que l’édifice religieux, de par ses dimensions importantes –  54 mètres de long pour 32 mètres de large – annonçait le développement urbain à venir du quartier St Marceau, car, cette rive Sud de Loire ne comptait, encore au début du XXème siècle, que 3 à 4000 habitants…

Nous avons achevé notre visite en « entrant » dans l’orgue, gravissant les marches conduisant aux jeux de l’organiste, accueillis par Florence Blatier, l’organiste titulaire de St Marceau. Au milieu des 2400 tuyaux, nous nous sommes laissés emportés par ce beau navire, sonnant et vibrant, sous les mains expertes et les pieds agiles de notre interprète.

1914-2014 – Une mémoire toujours vive

Mardi 11 novembre à 11h, au Monument aux morts sur les mails, se déroulaient les cérémonies commémorant l’armistice de 1918.IMG_1482 Avec le centenaire du début de la guerre, de nombreuses expositions, lectures de textes, films documentaires, ont mis en lumière, la dimension humaine – inhumaine, hélas, en l’occurrence – des hommes sur le front, des femmes à l’arrière, des peurs et des espoirs, des rescapés blessés et mutilés…

Comme l’an dernier, des enfants d’écoles d’Orléans, ont chanté la Marseillaise avec la musique municipale.

Le message des associations d’anciens combattants, a pris dans ce contexte du centenaire, et dans notre actualité internationale violente et parfois révoltante, une profondeur particulière : pour une sécurité partagée, travaillons sans relâche à la fraternité entre les peuples et la paix !

L’émotion musicale

Un bien joli concert, enfin, ce dimanche 16 novembre !

Le comité des orgues organisait un concert, orgues et voix, avec deux jeunes artistes très talentueux. Guillaume Bourienne , contre-ténor et Olivier Salandini, organiste co-titulaire des orgues de la cathédrale de Bourges, ont interprété des œuvres de Noël.

Un moment d’évasion et d’émotion musicale, sur un registre de voix qu’il n’est pas si fréquent d’entendre.

michel signat

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s