Monsieur le président, chers-es collègues,

Depuis plusieurs années, dans notre agglomération, une structure associative assure, par un service spécifique, l’accompagnement de personnes en situation de handicap dans leurs déplacements. Créé à l’origine de manière expérimentale, par le Collectif Handicap visuel en partenariat avec la ville d’Orléans, dans le cadre des « emplois jeunes », puis repris par l’association APADVOR, il a permis de mettre en évidence des besoins et d’apporter des réponses adaptées.

C’est ainsi, qu’aujourd’hui, le dispositif concerne environ 450 personnes habitant dans l’agglomération, pour 1400 voyages par mois.

Les usagers sont pour la moitié des personnes déficientes visuelles limitées dans leur autonomie pour certains déplacements, l’autre moitié regroupe des personnes présentant diverses formes de déficits, certains liés à l’âge.

Ce service, qui emploie 7 salariés, est payant pour les usagers transportés. Il ne reçoit aucune subvention publique et pour 2014 il n’a pu équilibrer ses comptes malgré une aide exceptionnelle de la fédération nationale des aveugles de France, de 100 000€.

Aujourd’hui, et là est l’objet de cette lettre ouverte, malgré diverses sollicitations,

le service d’accompagnement ferme dans l’indifférence et un silence assourdissant !!!

C’est pourquoi, Monsieur le président, Mesdames et Messieurs les élus communautaires, j’en appelle à notre responsabilité d’autorité organisatrice des transports sur notre territoire.

Sommes-nous en capacité, oui ou non, d’assurer ce service d’aide au déplacement, vital pour les personnes actuellement prises en charge ?

Pouvons-nous le faire en direct en donnant au TPMR les moyens de cette action ?

Vaut-il mieux poursuivre en s’appuyant sur un dispositif associatif ou inter associatif, en contractualisant sur des objectifs et des moyens ?

Je n’imagine pas, qu’après des années d’accès rendu possible à une vie sociale, toutes ces personnes vont se retrouver confrontées à ce « mur », obstacle à tout, que serait l’impossibilité de se déplacer !

Je ne milite pas pour l’un ou l’autre des choix possibles de solution, je demande, « UNE » solution !

Je suis persuadé, qu’une telle ambition, modeste par rapport à bien d’autres sur le plan financier, mais humainement si essentielle, a toute sa place dans le projet d’agglomération 2015-2020.

Recevez M le président, chers-es collègues, l’assurance de mes sincères salutations.

Orléans le 18 11 2014.

michel signat

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s