L’économie sociale et solidaire « ESS », une alternative pour l’emploi ?

Dans les réalités économiques et sociales de nos territoires, l’ESS occupe une place non négligeable qui me semble souvent mal ou peu connue. L’ESS, économie sociale et solidaire, recouvre des domaines d’activités très variés, gestion d’établissements et services à la personnes, d’insertion, mais aussi d’entreprises ordinaires avec les SCOP, « société coopérative ». Par l’ailleurs l’ensemble du secteur mutualiste, assurance ou banque, en fait partie.

C’est un pôle d’activités pratiquement non dé localisables, innovant socialement et techniquement, générateur d’emplois.

Le moteur reste l’envie d’entreprendre, la méthode, comment le faire au mieux ensemble…

Comparés à d’autres départements, comme par exemple proche de nous l’Indre et Loire, nous manquons d’une dynamique en ce domaine. Le conseil général, mais aussi par exemple l’agglomération d’Orléans, ne mettent jamais en avant l’ESS et n’en assurent pas plus la promotion. Pourtant, l’ensemble de ses acteurs assurent le maillage du territoire, génèrent du lien social et des biens matériels, participent à la réalité économique locale.

Afin de concrétiser cette affirmation, je vous propose quelques chiffres.

Les chiffres clés de l’ESS en région Centre :

  • 10,2 % des emplois de la région Centre soit 82 864 salariés
  • 9 357 établissements employeurs soit 10,8 des établissements employeurs
  • 1,9 milliards d’euros de rémunération brutes distribuées soit 8,7 % des rémunérations brutes de la région Centre
  • Une hausse de 6 % soit une augmentation de 4 300 emplois entre le 31 décembre 2006 et le 31 décembre 2013, le reste du secteur privé hors ESS perdait 6 %  de ses emplois (soit une diminution de 35 000 postes).

Les chiffres clés de l’ESS pour le département du Loiret :

  • 9,6 % des emplois de la région Centre soit 82 864 salariés
  • 2 262 établissements employeurs soit 10,8 des établissements employeurs
  • 593 millions d’euros de rémunération brutes distribuées soit 8,4 % des rémunérations brutes de la région Centre
  • Une hausse de 0, 7 % soit une augmentation de 100 emplois entre le 31 décembre 2006 et le 31 décembre 2013, le reste du secteur privé hors ESS perdait 6,9 %  de ses emplois (soit une diminution de 12 000 postes).

Autres chiffres clés de l’ESS en France source : CNCRES :

  • 60 % des dépôts bancaires se font dans les banques de l’ESS
  • 87 % des établissements pour personnes handicapées sont gérés par des associations
  • 73 % des établissements accueillant des adultes en difficulté (hébergement d’urgence, insertion sociale) sont gérés sur le mode associatif
  • 90 % des services à la personne à domicile sont gérés par une structure de l’ESS
  • 68 % des organismes de complémentaire santé sont gérés par des mutuelles

Ci-dessous un graphique qui montre les différences de l’évolution de l’emploi associatif dans les 6 départements de la région Centre :

Evolution de l’emploi associatif dans les départements de la région Centre

Source : ACOSS-URSSAF ; Traitement : Observatoire Régional de l’ESS Centre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s