Prévu pour être un rendez-vous déterminant sur le chemin de la mutualisation et des fondements d’une future communauté urbaine, le conseil d’agglomération de janvier s’est révélé totalement vidé de son contenu initial !

Les deux délibérations portant sur « la mutualisation des services entre communes et agglomération » et « le pacte fiscal », ont été retirées de l’ordre du jour, du fait d’un désaccord majeur entre plusieurs maires de la majorité et le président de l’agglO .

Un nouveau calendrier, reprenant d’ailleurs, ce que nous avions proposé en décembre, repousse à juillet les décisions en ce domaine.

Sur un sujet aussi important qui engage l’avenir et qui mérite un vrai dialogue approfondi, c’est de mon point de vue une sage décision.

Cela laisse toutefois de nombreuses interrogations sur le fond, et notamment sur le mode de fonctionnement de l’exécutif de l’agglomération.

Il ne se passe pas une réunion sans que soit évoquée « la nouvelle gouvernance », quid de cette gouvernance « nouvelle » ?!

Si l’aire urbaine est désormais le territoire pertinent où doivent se concevoir les projets structurants pour répondre aux enjeux majeurs d’Orléans, des relations confiantes entre les acteurs locaux sont les conditions indispensables pour avancer sur cette voie.

Cela suppose une volonté de jouer la carte de la participation, de privilégier la recherche du consensus, et cela impose la transparence dans les processus de décision.

michel signat

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s