adult alternative medicine care comfort
Photo de Pixabay sur Pexels.com

Santé, se résigner ou agir ?… La situation en quelques chiffres

La situation en quelques chiffres : origines des données Observatoire de l’Économie et des Territoires – Conseil départemental du Loiret

Ce document qui vient de paraître sera à compléter avec celui de l’Observatoire Régional de Santé. Les données qui y figurent parlent d’elles-mêmes, je vous laisse les découvrir.

« La démographie médicale y est défavorable, comme dans tous les départements de la région, excepté l’Indre-et-Loire qui bénéficie d’un attrait incontestable

lié à la présence de la faculté de médecine et d’autres centres de formation paramédicale.

La densité de professionnels de santé est particulièrement faible dans de nombreuses disciplines, le Loir-et-Cher comme le Loiret se classant le plus souvent

dans le dernier quart des départements métropolitains. Ainsi, le Loiret souffre d’un déficit important de médecins généralistes libéraux (au 87e rang),

d’infirmiers (89e rang) de chirurgien-dentiste (80 e) ou de sages-femmes (91e). Le Loir-et-Cher, un peu mieux positionné pour les médecins généralistes

(74e) ou les infirmiers (78e) enregistre une faible densité de masseurs-kinésithérapeutes (87e), de chirurgiens-dentistes (77e) ou d’orthophonistes (74e)

notamment. La charge de travail des professionnels s’en trouve donc souvent alourdie et la prise d’un rendez-vous peut s’avérer complexe (délais d’attente,

refus de prendre de nouveaux patients, etc.). Cette situation est souvent pointée pour les ophtalmologues par exemple.

La proportion de médecins généralistes âgés est de surcroît élevée : 61 % des médecins Loirétains et près de 56 % de ceux du Loir-et-Cher ont 55 ans et

Plus. 30 % ont atteint les 60 ans. «

Ce constat global, d’une dégradation continue des conditions d’exercice pour les professionnels et des conditions d’accès aux soins pour les usagers, doit nous encourager dans la volonté de démontrer l’urgence de mesures significatives !

Le document fait aussi état des initiatives prises pour tenter d’améliorer la situation…

« Afin de favoriser l’installation de jeunes et de maintenir une offre sur l’ensemble du territoire, différentes actions

sont mises en œuvre. Dans chacun des 2 départements, 70 médecins se sont formés pour devenir maîtres de stage des université (MSU). Parallèlement, des

aides peuvent être mises en place pour faciliter l’hébergement des internes à proximité des lieux de stage (à l’exemple des aides financières octroyées

par le Conseil départemental de Loir-et-Cher). Des possibilités leur sont notamment offertes au sein des maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) dont

le maillage s’est considérablement étendu depuis le début des années 2000.

Actuellement, une douzaine de MSP sont en fonctionnement dans chacun des 2 départements, plusieurs ouvertures sont programmées dans le Loiret. D’autres

formes d’exercice regroupé se sont également développées : maisons de santé, centres de santé, cabinets pluridisciplinaires. Différents projets sont à

l’étude dans les 2 départements, dont 3 dans le Nord Loirétain où aucune structure ne s’était encore implantée. Dans ce département, la moitié des médecins

généralistes libéraux sont en exercice regroupé, soit une proportion proche de celle observée au plan régional, nettement supérieure à celle du Loir-et-Cher (41 %). »

Mais, pour que tout cela ne s’épuise pas et porte ses fruits, il faut que le dispositif local puisse s’appuyer sur un encadrement national ! Si l’on veut que ces efforts réussissent demain, il faut y mettre le « paquet ! »

Que diriez-vous de participer à un recueil santé ? il vous suffit décrire en utilisant le  Formulaire de Contact… ici

michel-signature-2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s