view of operating room
Photo de Pixabay sur Pexels.com

Communiqué de Michel Brard, Conseiller municipal et métropolitain d’Orléans – michelbrard.com

Orléans le 28 02 2019.

Hôpitaux en danger, Santé agir maintenant !

Le rapport du CESER « Conseil Economique et Social Régional », voté à l’unanimité et présenté en début de semaine, nous alerte sur la situation de l’hôpital public en région Centre Val de Loire et recoupe complètement ce que nous sommes un certain nombre à exprimer, sur la problématique Santé, depuis plusieurs années !

L’enquête, très sérieuse et particulièrement fouillée, menée par le CESER, à travers un nombre considérable d’auditions de tous les acteurs concernés par l’hôpital, direction, personnels, médecins, usagers…,, replace la Santé, au centre des préoccupations majeures de nos territoires !

En se plaçant du point de vue des besoins de la population, ce rapport permet de mesurer à sa juste valeur, la gravité de l’impact cumulé de la pénurie de praticiens, du mode de gouvernance essentiellement comptable, du mal être grandissant des personnels de santé, de l’insuffisance des formations médicales universitaires en Centre Val de Loire !

Il me semble donc déterminant que la Santé s’invite, d’une manière ou d’une autre dans le Grand Débat National !

…où l’on retrouve une convergence avec les propositions énoncées en conclusion du rapport du CESER.

Le CESER, lui-même, pour ce rapport, a fait l’objet d’une saisine, ayant pour origine une pétition syndicale, en avril 2018, des personnels de santé.

Au fond, peu importe la voie choisie, mais il faut se mobiliser car l’enjeu est d’importance, et les lignes difficiles à faire bouger ! Sur ces dossiers stratégiques d’accès aux soins, d’inégalité et aussi d’attractivité des territoires, même les élus les plus proches de ces enjeux, les maires, sont, le plus souvent, écartés du champ de la décision… L’exemple de la démission des 65 maires du secteur du Blanc est pour cela très révélateur !

Alors, comme le préconise le rapport, pourquoi pas des états généraux citoyens de la Santé  avec comme préalable la capacité d’amender le projet de loi Santé du gouvernement, et d’avancer sur les propositions majeures susceptibles de renverser la tendance :

La création d’un CHU Val de Loire reposant équitablement sur ses deux piliers Tours et Orléans, assurant une présence permanente d’internes en nombre suffisant dans les hôpitaux de la région, l’augmentation de 60% du nombre de praticiens en médecine formés en région, suite à la disparition annoncée du numérus clausus. Ces deux mesures sont indissociables.

La régulation, à titre provisoire, pour les cinq ans à venir, de l’installation des nouveaux professionnels de santé au plan national, pour l’ensemble des professions de santé, en fléchant prioritairement nos territoires comme lieu d’implantation…

Mobilisons-nous pour ce bien commun, la Santé, qui nous concerne tous !

michel signat

2 Comments

  1. Bonjour Monsieur Brard
    Merci pour votre message relatif à la lourde difficulté de notre région centre en matière de démographie médicale et ses conséquences très dommageables pour nos concitoyens des territoires ruraux comme urbains . Vous venez donner votre appui à l’excellent rapport du Conseil Économique et Social et environnemental qui a démontré avec une rigueur méthodologique incontestable les manques en matière de politique de santé depuis très longtemps dans notre région mais aussi les conséquences du déséquilibre entre Tours et Orléans en matière de formation des médecins . Je vous en remercie chaleureusement .
    Oui il faudrait des états généraux de la santé pour aborder l’ensemble des difficultés et pour impulser des solutions . Oui il faudrait concevoir une faculté de médecine bi-sites Tours-Orléans. Oui il faut améliorer l’existant sans délai auprès d’une population qui avance en âge , car nous savons que l’augmentation du nombre d’étudiants formés n’aura d’effet que dans 10 ans .
    Le programme régional de santé issu verticalement du ministère de la santé sans prise en compte des spécificités de nos territoires
    (et qui n’a été validé ni par le CESER ni par le CR ) ne peut valablement être la référence en matière de prévention et de santé pour les prochaines années en Région Centre Val de Loire .
    Élément aggravant : le secteur social et médico social va prochainement être confronté à l’absence de création de nouvelles places ( par exemple de Foyers d’accueil médicalisés ) dédiés aux personnes handicapées et à une dérégulation sans précédent des financements et des modalités d’accompagnement des plus vulnérables d’entre nous .
    Je vous rejoins donc sur l’impérieuse nécessité de prolonger les positions du CESER par des initiatives utiles à nos concitoyens .
    Bien à vous
    D L

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s