person using black blood pressure monitor
Photo de rawpixel.com sur Pexels.com

Santé, La République En Marche véritablement sur la tête !!!

Un nouvel épisode bien malheureux pour nous en région Centre Val de Loire vient de se produire à travers l’évolution nationale du numérus clausus des formations médicales et para médicales !
Alors que le gouvernement décide d’augmenter de façon très substantielle le nombre d’étudiants dans les filières médicales, au plan national, la région Centre Val de Loire se voit totalement écartée de cette mesure et ne bénéficie d’aucune augmentation !
Si le sujet n’était pas si angoissant pour toutes les personnes en attente de rendez-vous et ou de soins ici dans nos territoires, j’aurais envie de dire « chercher l’erreur !!! »
Une n’ième illustration de la surdité des hautes sphères totalement déconnectée des réalités locales ?
Pour illustrer et compléter mon propos, je vous mets ci-après un extrait de la lettre du président de la région Centre Val de Loire, adressée au premier ministre à ce sujet :
« Monsieur Le Premier Ministre,
Le Gouvernement a arrêté récemment le nombre d’étudiants autorisés à poursuivre en 2éme ou 3ème année leurs études en médecine, odontologie, pharmacie et maïeutique à la rentrée universitaire 2019-2020.
Avec un total de 14.928 places pour ces quatre filières, toutes voies d’accès confondues, vous avez augmenté nationalement le numerus clausus de 1 .405 places, soit de près de 10%, La hausse la plus importante est en médecine, avec 9.314 places (+13, 5%).
Alors que cette décision constitue une évolution positive au plan national, il est impensable que la région qui cumule à la fois l’un des plus faible taux de places en étude de médecine (2,74% du numerus clausus national alors que notre population représente 3.83% de la population française) et la plus violente réalité de la désertification médicale (124.2 médecins généralistes pour 100000 habitants contre une moyenne nationale de 153), soit exclue de toute augmentation du numerus clausus.
Dans notre région Centre-Val de Loire, il est en effet plus qu’urgent d’accroître le numerus clausus dès 2019 et de poursuivre le mouvement à partir de 2020 avec la mise en place de la nouvelle organisation des études médicales. De plus, il est impératif d’accroître et de pourvoir à (‘accueil d’internes en s’appuyant sur le CHU de Tours, sur le CHRO d’Orléans capitale de région et sur l’ensemble des hôpitaux du territoire. …»
Non seulement cette décision est scandaleuse, mais si elle reste en l’état, elle va mécaniquement aggraver notre situation en creusant encore plus sur le plan de l’attractivité, le fossé entre les territoires bien pourvus et les zones en grande carence !
Une fois encore, je réaffirme l’absolue nécessité d’une mobilisation citoyenne autour de cette question centrale de l’accès aux soins pour tous.
Poursuivons la mobilisation !
N’hésitez pas à relayer ce message, nous sommes tous concernés !

Cliquez ici pour signer la pétition : Santé, Agir Maintenant !

michel signat

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s