photo of woman leaning on handrail
Photo de Eduarda Portrait sur Pexels.com

Nous sortons tout juste du week-end de Pâques, qui, en dehors du symbole religieux et du rendez-vous des amateurs de chocolat, marque chaque année la renaissance de la nature !

Il faut donc en profiter, tout en restant confiné bien sûr, pour tester son souffle !

Pas simple dans un petit appartement surtout avec peu d’insonorisation, plus facile en maison, et ou à l’extérieur, dans les limites permises par les consignes générales et le respect des gestes barrières…

Nous savons depuis hier soir 13 avril, que jusqu’au 11 mai, en gros rien ne va changer dans notre quotidien de confiné ; alors préparons-nous pour le jour où, revenus à une sorte de normalité, nous nous remettrons à bouger !

Le souffle, à l’effort, nous indique, très simplement, notre capacité d’endurance cardio-respiratoire. Il y a bien des façons de le solliciter !

1 : chez soi ou dehors : sur place, debout, monter un genou vers soi en pliant la jambe ; le monter le plus haut possible et alterner le mouvement droite-gauche. Chercher la souplesse, et par exemple l’absence de choc en posant le pied au sol ; si besoin, se tenir d’une ou des deux mains au mur, pour l’équilibre…

Accélérer progressivement la cadence et rester attentif à son souffle…

Le test vaut en fonction du paramètre temps, donc adapter la durée de l’exercice à sa condition physique.

2 : Toujours debout, enchaîné avec un mouvement d’élévation des bras, d’abord alternatif droite-

gauche, puis les deux bras en même temps. L’on notera, que, pour la plupart d’entre nous, le souffle se modifie plus rapidement ici qu’avec l’exercice 1…

3 : Debout, en souplesse et sans bruit, sauté sur place, genoux restant très légèrement fléchis. Progressivement augmenter la fréquence et la hauteur des sauts, en maîtrisant en souplesse la réception au sol…

4 : Si l’on dispose d’un étage, monter et descendre l’étage, marche par marche, en accélérant progressivement et en contrôlant sa respiration.

Mesurer sa capacité à enchaîner 5 montées, puis 10 montées…

5 : Si l’on dispose d’une corde à sauter : le saut à la corde est certainement l’entrainement cardio le plus exigeant ! Si l’on est débutant, il convient d’abord de s’habituer au maniement de la corde. Puis ensuite, privilégier de courtes séances répétées, et en augmenter la durée chaque jour…

6 : Enfin, profiter de son heure autorisée de sortie pour pratiquer en fonction de son état de forme, des temps de marche rapide et ou des temps de footing…

Ne pas oublier que ces activités pour rester intégralement bénéfiques doivent s’accompagner d’étirements musculaires actifs…

Rendez-vous dès que ce sera possible, en juin peut-être, sur les sentiers de randonnée, forêts, bords de fleuves et de rivières, petites routes cyclables, etc…

michel signat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s