brouiller citadin defocalise illumine
Photo de Mauru00edcio Mascaro sur Pexels.com

Eh bien, jeudi soir, ce n’était pas encore la nuit, mais, pour l’installation du nouveau conseil de la métropole orléanaise, ce fut plutôt étrange !
N’étant plus impliqué désormais dans l’une ou l’autre de ces entités locales, je regarde cela comme tout citoyen s’intéressant à sa ville et désireux de comprendre…

Les faits : trois candidats pour briguer la présidence de la métropole, l’inamovible adjoint aux finances d’Orléans, les maires d’Olivet et de St Jean de la Ruelle « dans l’ordre, droite, centre droit, gauche ».
Au premier tour, mais sans majorité, en tête Christophe Chaillou, Olivet en second, Orléans en dernier. Au final, après le désistement de Michel Martin « Orléans », et de manière étonnante pour un observateur candide, c’est notre ami Christophe Chaillou maire de St Jean de la Ruelle qui est élu  nettement, devant Matthieu Schlesinger « Olivet »!!!
Le maire d’Orléans, leader d’une droite bien conservatrice, a fait voter pour le candidat des communes de gauche…

Le contexte : l’équipe municipale élue en juin à Orléans, l’a été lors d’une triangulaire et d’un conflit fratricide entre deux listes issues de la majorité sortante. Les plus « féroces » l’ont emporté mais à l’occasion d’un scrutin marqué par une abstention record et donc sans réelle majorité.
Voilà qu’à la métropole, un maire réélu au premier tour, à Olivet, soutenu semble-t-il par plusieurs maires, brigue la présidence de celle-ci…
Que s’est-il passé entre l’annonce de cette candidature et l’élection, je n’en sais rien ! Toutefois, le résultat est là, la vieille garde orléanaise a décidé de faire barrage à Olivet, quitte à donner les clefs à un homme de gauche…
Et pourquoi ? Les semaines et les mois à venir nous le dirons sans doute !

« Cerise sur ce gâteau », plus tard dans la soirée, le maire de Bou, pourtant élu à une vice-présidence, s’est vu contraint de démissionner, suite à quelques pressions… Chaude ambiance !

J’aurais été élu métropolitain, j’aurai voté Christophe Chaillou, par affinité philosophique et politiques, mais en cas de retrait j’aurai pu voter Matthieu Schlesinger pour l’ouverture d’esprit et l’engagement sur le durable.

Dans cette ambiance, je m’interroge sur la nature et les choix à venir de cette nouvelle gouvernance ? Allons-nous assister à un apaisement nécessaire au travail en commun à l’échelle du territoire métropolitain, ou à une suite d’évènements chaotiques pénalisant l’action ?
Quelles marges de manœuvre pour le nouveau président, pour quel projet de territoire ?

Une bien étrange soirée, entre querelle d’égos et règlements de compte, difficile de deviner la suite!

michel signat

1 Comment

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s